Samedi 15 Juin, 2024 - 12:11 AM / Abidjan +33
Samedi 15 Juin, 2024 - 12:11 AM / Abidjan +33
Afrique

Cameroun: Une incursion de l’armée fait 8 morts, dont un civil, dans la zone anglophone

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
image d'illustration
Au Cameroun, les violences dans les régions à majorité anglophone entre l'armée gouvernementale et des groupes séparatistes se poursuivent. 

Ce lundi 25 avril, une incursion de l’armée a fait 8 morts à Guzang, dans la région du Nord-Ouest, à une cinquantaine de km de la capitale régionale Bamenda. Ce village se trouve dans une zone réputée contrôlée par les mouvements armés. Les soldats auraient investi les lieux et tué 7 éléments armés et 1 civil.

D’après un observateur, plusieurs mouvements armés opèrent dans cette zone et ont installé des points de contrôle. 

« On est le long de l’autoroute qui va jusqu’au Nigeria. Les séparatistes y posent souvent des bombes artisanales pour viser les convois militaires », dit-il. L’armée aurait choisi d’attaquer de nuit. « Les soldats privilégient parfois les opérations nocturnes pour ne pas être repérés par la population qui pourrait avertir les sécessionnistes », confie un observateur.

Selon plusieurs sources, les militaires seraient arrivés à Guzang vers 2 h du matin à bord d’une douzaine de camions, et se seraient fait guider par un indicateur.

« Exécutions extra-judiciaires en toute impunité »

Capo Daniel, un cadre en exil des Forces de Défense Ambazoniennes, explique que le village est contrôlé par un groupe armé local, qui a un accord de coopération avec les ADF.

« Ce site n’était pas bien défendu, avec des combattants peu nombreux et peu équipés », dit-il. Selon lui, l’armée a capturé des séparatistes, elle les a amenés au marché avant de les tuer. Les soldats auraient également neutralisé des éléments installés dans une maison voisine. 

« Le gouvernement continue d’utiliser ouvertement les exécutions extra-judiciaires en toute impunité », estime Capo Daniel. Contactées, les autorités camerounaises n’ont pas réagi officiellement.

Le chef séparatiste promet de poursuivre la lutte. Même si l’accord de défense signé il y a quelques jours entre le Cameroun et la Russie l’inquiète. 

« Les Russes n’hésitent pas à tirer dans le tas et commettent des exactions en Afrique. S’ils viennent, ça ne fera qu’aggraver la situation », conclut-il.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR