Lybie: Le fils de Khadaffi pourrait être président en 2018. voici ses soutiens

  • Source: : Web-News | Le 20 décembre, 2017 à 22:12:11 | Lu 600 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Lybie: Le fils de Khadaffi pourrait être président en 2018. voici ses soutiens

Saïf al-Islam, fils du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, serait prêt à présenter sa candidature aux prochaines élections présidentielles en Libye qui devraient avoir lieu à la mi-2018.

Saïf al-Islam Kadhafi, fils de l'ancien dirigeant libyen, envisage la possibilité de se porter candidat à la présidentielle en Libye, a annoncé au journal Egypt Today le chef tribal libyen et porte-parole de la famille Kadhafi, Basem al-Hashimi al-Soul.

 

Début juin, le groupe armé «Abou Bakr al-Siddiq», qui a détenu pendant presque six ans le fils du guide de la Jamahiriya (la Libye), a déclaré avoir relâché Saïf al-Islam dans le cadre d'une amnistie générale proclamée par le parlement libyen. La Cour pénale internationale, de son côté, demande l'extradition de cet homme depuis 2011.

 

«Saif al-Islam se présentera aux prochaines élections présidentielles qui devraient avoir lieu à la mi-2018», a indiqué M. al-Soul.

Saïf al-Islam, selon lui, a préparé un programme électoral qu'il envisage de rendre public prochainement.

«Sa plate-forme comprend certaines procédures que les Nations Unies, comme l'espère Saïf al-Islam, pourraient adopter pour aider la Libye à passer de la période de transition à la stabilité.»

Après la destitution de Mouammar Kadhafi en 2011, une chasse a été lancée contre lui et ses proches. Les rebelles ont tué Kadhafi et son fils Mouatassim. Un autre fils, Khamis, est mort dans les bombardements de Tripoli. Saïf al-Islam a été emprisonné et condamné à mort par un tribunal libyen en 2015. Saadi, un autre fils, s'était réfugié au Niger mais a été livré aux nouvelles autorités libyennes en 2014. Aïcha, la fille du leader, s'est réfugie en Algérie en compagnie de sa mère Safia et de deux ses frères, Mohamed et Hannibal, tous étant accompagnés de leurs enfants.

La Libye a sombré dans le chaos après la mort de Mouammar Kadhafi. Ce pays est à présent dirigé par deux autorités. Un parlement élu par le peuple est installé à Tobrouk, à l'est du pays, alors que le Conseil national de transition, formé avec le soutien de l'Onu et de l'UE, est en place à Tripoli, à l'ouest.


Auteur: sputnik - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]