Afrique

Mali: les autorités s’expriment après les violences à la frontière guinéenne

  • Source: : Web-News | Le 02 décembre, 2017 à 14:12:20 | Lu 81 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Mali: les autorités s’expriment après les violences à la frontière guinéenne

Au Mali, après des affrontements meurtriers survenus, en début de cette semaine, dans une localité malienne située à la frontière avec la Guinée, les autorités maliennes s’expriment. Au moins six personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans une zone riche en or. On a d'abord parlé d'affrontements entre orpailleurs.

A Bamako, le ministre de la sécurité et celui de l'administration territoriale se sont exprimés, vendredi 1er décembre, pour donner leur version des faits. Le gouvernement affirme que quatre gendarmes ont été tués.

La localité malienne de Naouleni est située à la frontière avec la Guinée. C'est un site d’orpaillage qui attire du monde et où des échauffourées éclatent entre orpailleurs. Pour le ministre malien de la Sécurité, ce sont des chasseurs guinéens qui sont venus en territoire malien pour tuer, dans un premier temps, quatre gendarmes.

« Et donc ces cinq gendarmes ont été attaqués par des chasseurs qui sont venus d’en face, de la République de Guinée. Ils ont attaqué le poste. Aujourd’hui, le bilan est de quatre gendarmes qui ont perdu la vie, en défendant les populations de Naouleni », a déclaré le général Salif Traoré.

Deux autres civils maliens vont également trouver la mort, alors qu’un troisième est porté disparu, après l’attaque attribuée aux mêmes chasseurs guinéens qui se sont autoproclamés surveillants du site d’orpaillage...Lire suite ici


Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]