Mauritanie : le parquet requiert de nouveau la peine de mort contre un blogueur

  • Source: : Web-News | Le 09 novembre, 2017 à 11:11:08 | Lu 965 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Le verdict de la cour d’appel dans le procès pour « mécréance » intenté contre Cheikh Ould Mohamed Ould Mkhaïtir est attendu ce jeudi.

Lors d’un procès en appel, mercredi 8 novembre, dont le verdict est attendu jeudi, le ministère public a de nouveau requis la peine capitale à l’encontre d’un Mauritanien dont la condamnation à mort pour un billet de blog jugé blasphématoire avait été cassée par la Cour suprême.

Dans son réquisitoire devant la cour d’appel de Nouadhibou, dans le nord-ouest de la Mauritanie, le procureur général a estimé que le jeune homme, détenu depuis bientôt quatre ans, « ne saurait être excusé pour ses propos blessants et diffamatoires envers le prophète Mahomet ».

Le prévenu, Cheikh Ould Mohamed Ould Mkhaïtir – également identifié comme Mohamed Cheikh Ould Mohamed –, un musulman âgé d’une trentaine d’années, a été arrêté en janvier 2014 pour un article sur Internet jugé blasphématoire envers le prophète de l’islam. A l’ouverture de son procès, il a reconnu avoir « décelé dans son article des erreurs », qu’il avait « immédiatement corrigées dans un autre article ». Il a également exprimé « tout son repentir et ses excuses » et assuré la cour de sa « foi en Allah et en son prophète ».

« Regrets et excuses sincères »

Le procureur a relu son texte devant la cour, affirmant qu’il avait « accusé le prophète d’injustice flagrante, mis en doute l’équité de ses jugements et de ses décisions » et que de ce fait, « il mérite la peine de mort ». « Le prophète a bien excusé de son vivant ceux qui lui ont tenu des propos similaires, mais il n’est plus là parmi nous pour accorder sa grâce et nous devons appliquer la sentence extrême contre le fauteur », a-t-il soutenu.

Les avocats de la défense ont demandé à la cour de tenir compte de « ses regrets et excuses sincères », « d’annuler sa condamnation » et de lui accorder des « réparations pour les souffrances qu’il a subies ».

 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/09/mauritanie-le-parquet-requiert-de-nouveau-la-peine-de-mort-contre-un-blogueur_5212463_3212.html#Q1EsyKcusq2bKuPD.99

 

 

Auteur: derome - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]