Nigeria : Tony Elumelu condamne le trafic humain « qui prive notre jeunesse de dignité et d’opportunités »

  • Source: : Web-News | Le 25 août, 2017 à 15:08:03 | Lu 220 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

La DG du groupe United Capital Plc, Oluwatoyin Sanni (à gauche); M. Tony Elumelu; et la DG de NAPTIP, Julie Okah-Donli, lors de la visite de la DG de NAPTIP à la fondation Tony Elumelu à Lagos le jeudi dernier. PH DR

Selon Mme Okah-Donli, l’UNESCO classe le trafic d’êtres humains comme la troisième entreprise criminelle la plus lucrative au Nigeria. Ainsi, des organismes comme NAPTIP ont besoin de bonnes lois, de financement soutenu et, aussi important, d’un soutien nécessaire de la part des acteurs locaux et internationaux pour mener la lutte pressante contre le trafic d’êtres humains. “Nous ne pouvons plus attendre du gouvernement seul de mener cette lutte. Beaucoup de victimes sont dans l’attente d’être complètement réintégrées dans la société. Au niveau de l’agence, nous avons désespérément besoin d’aide pour renforcer et réhabiliter ces millions de victimes qui en ont tant besoin. Ainsi, nous identifions et approchons les organismes comme la Fondation Tony Elumelu (TEF) pour obtenir de l’aide”.

Elle a poursuivi: “Nous devons rénover et réhabiliter nos centres d’accueil existants, faciliter la fourniture périodique de nourriture, de vêtements et de produits et centres médicaux pour les victimes. Nous avons également besoin d’aide pour l’installation de centres standard d’acquisition de compétences sur des sites stratégiques pour la formation des personnes vulnérables ainsi que des victimes secourues”.

En réponse, M. Tony Elumelu, CON, Promoteur de la Fondation Tony Elumelu, a félicité Mme Okah-Donli pour ses réalisations à l’agence, y compris la condamnation par les instances compétentes de plus de 325 personnes et la réhabilitation réussie de plus de 12 000 victimes. Il a également ajouté qu’elle est une ancienne employée de la principale banque panafricaine, United Bank for Africa (UBA). “Elle est une ancienne employée de United Bank for Africa (UBA), Africa’s global bank, donc nous ne sommes pas surpris de ce qu’elle est devenue. Nous avons prédit qu’elle atteindrait de si hauts sommets en raison de la passion qu’elle a toujours eue pour la lutte contre le trafic d’êtres humains”, a-t-il déclaré.

Au nom de la Fondation, il a promis un engagement solidaire en faveur la lutte contre le trafic d’êtres humains. “Nous soutenons ce que vous faites et nous nous tenons à vos côtés. La Fondation Tony Elumelu croit en l’autonomisation de nos jeunes et, comme nous le savons tous, ils ne peuvent pas être autonomes s’ils ne sont pas libres. Nous nous tenons à vos côtés pour éradiquer le trafic d’êtres humains au Nigeria et nous nous engagerons avec vous dans vos efforts pour restaurer la dignité humaine, protéger la dignité de nos jeunes et assurer que personne ne puisse en tirer un avantage indu”.

Il a également fait appel au gouvernement pour augmenter dans le budget le financement de cette agence à court de moyens. “J'invite le gouvernement fédéral à mettre plus de ressources à votre disposition. En tant que société privée, nous payons des impôts au gouvernement fédéral et nous voudrions une utilisation plus judicieuse de ces impôts versés”.

M. Elumelu a également exhorté les autres acteurs du secteur privé à se joindre à l’agence pour lutter contre le trafic d’êtres humains, tout en les rassurant sur la crédibilité et la compétence de NAPTIP et de sa Directrice Générale dont il pourrait répondre. “Sa réussite est celle de nous tous. Unissons nos efforts et nos moyens pour nous assurer que nos jeunes, nos futurs leaders, ne sont pas victimes de ce genre de trafic”.

Sercom

N.B: Le titre est de la rédaction


Auteur: Cesar Djedje Mel-Ivoirematin.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]