Ouverture du stratégique Forum de coopération entre l'Afrique et la Chine

  • Source: : Web-News | Le 03 septembre, 2018 à 09:09:05 | Lu 348 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Du 3 au 4 septembre, Pékin accueille le 3e Forum de coopération entre l'Afrique et la Chine (Focac) rassemblera 54 délégations venues du continent, en plus des dirigeants de l'ONU, de l'UA et de 26 organisations africaines et internationales.

A Pékin, le Forum de coopération entre l'Afrique et la Chine, ou Focac, s'est ouvert ce lundi matin, en présence du président chinois et de la plupart des chefs d'Etat africains. C'est le troisième forum du genre depuis 2000, mais la Chine a mis l'accent sur cette édition, alors que les intérêts économiques et diplomatiques chinois ne cessent de grandir en Afrique, où Pékin devient plus qu'un partenaire économique.

Alors que les relations sino-africaines sont essentiellement économiques, recevoir la plupart des dirigeants africains, en grande pompe, à Pékin, participe à donner une coloration plus politique à ces relations.

Si Pékin se défend de tout néo-colonialisme en Afrique, force est de constater qu'une puissance grandissante doit bien protéger ses intérêts à l'étranger. Et c'est là que le politique et l'économique sont étroitement liés : la Chine vend de plus en plus d'armes aux pays africains, la Chine a invité des militaires africains à un Forum de sécurité et de défense en juillet dernier.

Ce n'est pas un hasard si la première base militaire chinoise à l'étranger a été ouverte l'an dernier à Djibouti, l'un des pays d'Afrique les plus endettés vis-à-vis de la Chine.

Alors oui, les pays africains sont toujours friands d'investissements chinois en infrastructures, mais de plus en plus de critiques s'élèvent contre les risques de dépendance économique vis-à-vis de la Chine.

Comme un avertissement, la semaine dernière, lors d'un échange devant des journalistes, le président namibien a répondu à l'ambassadeur de Chine :  « Vous ne devriez pas nous dire ce qu'on doit faire. Nous ne sommes pas des marionnettes. »

lire la suite sur

 

 

Auteur: Rfi - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]