Aéroports de Bouaké, Yamoussoukro et San Pedro: Jean-Louis Moulot annonce des travaux de mise à niveau

  • Source: : Web-News | Le 18 février, 2019 à 09:02:27 | Lu 1120 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

Nommé le 16 janvier, le nouveau directeur général de la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam), Jean-Louis Moulot, a effectué du 11 au 14 février, une visite de terrain sur les aéroports de Bouaké, Yamoussoukro et San Pedro. Objectif: prendre contact avec les responsables et les personnels de ces plateformes aéroportuaires et s’enquérir de l’état de leurs infrastructures. 

Après sa visite sur l’aéroport de Bouaké, Jean-Louis Moulot a estimé que les équipements de cette plateforme doivent être mis à niveau, notamment les bâtiments et la tour de contrôle. « La tour de contrôle utilisée n’est plus aux normes de l’Oaci (Organisation de l’aviation civile internationale Ndlr) », a indiqué Jean-Louis Moulot. Aussi, a-t-il souligné, cette plateforme a besoin d’une intervention au niveau du matériel de travail, notamment le matériel roulant qui doit être renforcé.

Et, selon lui, les investissements à faire sont estimés à quatre milliards de F Cfa. « Le coût des travaux de l’aéroport de Bouaké est évalué à 4 milliards de F Cfa. Et ils devront être faits avant la venue des experts de l’Oaci pour le contrôle des aéroports ivoiriens, en octobre prochain. Ces travaux, que nous devrons faire, prépareront également l’aéroport pour les vols internationaux ». Après Bouaké, le cap a été mis sur Yamoussoukro, où le directeur général de la Sodexam s'est félicité des performances de l’aéroport de la capitale politique. Il a souligné que d’importants investissements ont été consentis par l'État.

« Ce qui nous permet d'avoir une plateforme avec des équipements modernes. Les investissements à faire porteront sur les ressources humaines en terme de formation et de revalorisation du personnel », a-t-il précisé. Quant à l’aéroport de San Pedro enfin, qui enregistre huit vols par semaine, des travaux de rénovation au niveau de certains compartiments ont été également faits, notamment au niveau de la piste. Mais il y a quelques problèmes que Jean-Louis Moulot a décelés. « Nous avons constaté des agressions, des constructions anarchiques», a declaré Jean-Louis Moulot. Il a également rencontré le personnel pour des séances de travail.

 

Auteur: fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]