Economie

Amadou Koné, ministres des Transports : « 40% du parc auto ne vont pas au contrôle technique »

  • Source: : Web-News | Le 19 juin, 2019 à 08:06:37 | Lu 210 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Le ministre des Transports a décidé de poursuivre les actions de répression contre les actes de violence dans les gares routières. « M le préfet d’Abidjan, vous êtes en train de combattre les “gnambros“ que nous combattons tous. Vous avez notre soutien. Il faut continuer de fermer les gares où on se bat avec des armes blanches » a indiqué, le jeudi dernier, le ministre des Transports, Amadou Koné, à l’inauguration de la station de la Société ivoirienne de contrôles techniques automobile (Sicta) du Plateau. Il a insisté sur l’important rôle joué par l’entreprise dans la sauvegarde des vies en contribuant significativement à la réduction des accidents mortels et en faisant en sorte que la réglementation en vigueur soit respectée. 


Selon le ministre, malgré l’augmentation de véhicules de 600 mille en 2013, à 1,2 million en 2018, le nombre d’accidents de circulation est passé de 1500 à 1509. Il a exhorté les usagers à faire la visite technique de leurs véhicules pour limiter les morts issus des accidents. Il a, par ailleurs, relevé que le parc automobile de la Côte d’Ivoire gagnerait à se renouveler pour contribuer également à réduire le nombre d’accidents. « L’âge moyen des véhicules qui était à 22 ans en 2017 est aujourd’hui, passé à 17 ans. Nous avons gagné 5 ans en 6 mois » a-t-il dit. Avant d’indiquer que bon nombre de véhicules rusent avec le contrôle technique. « 40% du parc automobile ivoirien ne vont pas au contrôle technique. Nous allons y travailler parce que c’est une obligation. Le taux d’accident est excessif. Il y a trop de morts sur les routes. Travaillons à faire cesser cela » a dit le ministre des Transports. Le directeur général de la SICTA, Dominique Gouvemayre, a, pour sa part, rappelé que l’ambition de l’entreprise qu’il dirige est, à travers cet important investissement d’un montant de 270 millions FCfa pour la construction, l’information et l’automatisation du système de contrôle de la station du Plateau, de démontrer sa volonté d’accompagner le ministère des Transports, à travers le contrôle technique des véhicules et la mise en application de la réglementation. Il a indiqué que ladite station porte à 25 le nombre de stations permanentes en Côte d’Ivoire et à 24, les périodiques. Le président du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire, Diaby Ibrahim, et le 1er adjoint au maire du Plateau, Michel Koblavy, ont respectivement salué l’installation de cette station dans la commune des affaires.

 

 

Auteur: Abidjan.net - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]