Coopération Côte d’Ivoire-Banque mondiale: Makhtar Diop annonce de nouveaux financements

  • Source: : Web-News | Le 24 avril, 2018 à 19:04:10 | Lu 436 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Image d'illustration

Les réunions de Printemps des institutions de Bretton Woods ont pris fin samedi à Washington avec des bonnes perspectives pour la Côte d’Ivoire.

La participation de la délégation ivoirienne conduite par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly aux réunions de Printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, du 19 au 22 avril, à Washington, a été plus que fructueuse. Car après la signature de trois accords de prêts d’un peu plus de 157 milliards de Fcfa, selon le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Makhtar Diop, son institution ne compte pas s’arrêter là. La dynamique de croissance engagée par la Côte d’Ivoire s’inscrivant dans la vision de la Banque, celle d’aider à construire un monde meilleur par la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

« La Côte d’Ivoire est un client important de la Banque mondiale avec un taux de croissance le plus élevé dans la sous-région, une production agricole des plus fortes et des plus diverses en Afrique de l’ouest », s’est félicité Makhtar Diop, à l’issue de la signature des documents relatifs à trois prêts accordés à la Côte d’Ivoire d’une valeur totale de 295 millions de dollars (plus de 147 milliards de Fcfa).

Ces prêts viennent soutenir la transformation de l'anacarde, la lutte contre l'érosion côtière et la mise en œuvre de la politique foncière rurale. Ce qui traduit la bonne coopération qui existe entre la Côte d’Ivoire et la Banque mondiale. Ces relations pourront se consolider ou s’accroître, si l’on s’en tient aux déclarations de Makhtar Diop.

« Nous avons pu, avec les autorités ivoiriennes, mettre en place un certain nombre de programmes qui permettront d’accroître la production agricole, de relancer ce secteur, notamment le secteur de l’anacarde. Nous allons préparer dans les mois à venir, préparer un projet de 300 millions de dollars (environ 150 milliards de Fcfa) pour la filière cacao », a révélé Makhtar Diop.

Ajoutant aussi que son département va présenter, dans un mois,  un autre programme au conseil d’administration de la Banque mondiale en vue d’un financement d’environ 315 millions de dollars (plus de 157 milliards de Fcfa) pour la mobilité urbaine en Côte d’Ivoire et principalement à Abidjan. Il s’agit d’aider à la décongestion de la capitale économique ivoirienne et faciliter la mobilité des populations.

 

Auteur: Fraternité matin - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]