Développement : la Côte d’Ivoire reste un pays pauvre selon la Banque mondiale

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 26 juillet, 2018 à 18:07:32 | Lu 610 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Conférence de presse de la Banque mondiale ce jeudi 26 juillet 2018

La Côte d’Ivoire à l’une des croissantes économiques les plus performantes au monde avec un taux moyen de 7%. Toutefois, selon la Banque mondiale, le pays reste classé dans le rayon des pauvres avec un taux de pauvreté qui s’élève à 46%.

Aussi, l’institution financière continue-t-elle d’apporter un soutien financier considérable à la Côte d’Ivoire sous forme de prêts et de dons à l’effet de réduire de façon drastique le nombre de pauvres.

« La Côte d’Ivoire à une très bonne croissance mais elle reste un pays pauvre. Le taux de pauvreté tourne autour de 46%  et 47%. Il y a donc  beaucoup d’effort à faire. Voilà pourquoi nous continuons d’apporter notre aide. L’objectif est de réduire le taux de pauvreté », a déclaré Pierre Laporte, le Directeur des opérations de la Banque mondiale chargé du Benin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée et du Togo, ce jeudi 26 juillet face à la presse nationale et internationale.

A cet effet, M. Laporte a relevé que le montant net décaissé pour les projets au titre de la Banque mondiale y compris l’appui budgétaire s’élève à 243,59 millions de dollars, soit 136 milliards de F CFA. Toutefois, déplore-t-il, le taux de décaissement réalisé par la Côte d’Ivoire en 2018 est de 15,4%. Ce qui est en deçà des objectifs de 20% fixés par la région pour chaque pays.

Par ailleurs, le conférencier s’est voulu rassurant quant au niveau d’endettement de la Côte d’Ivoire. A l’en croire, le pays est encore loin d’être surendetté.

« Le taux d’endettement est de 47% du PIB. C’est un taux d’endettement à risque modéré. C’est vrai que nous ne sommes pas loin de 50% du PIB, mais ce n’est pas encore inquiétant », a-t-il indiqué.

Autre bonne nouvelle, contrairement à la rumeur, M. Pierre Laporte a révélé que « l’Etat ivoirien n’a pas l’ambition d’augmenter le tarif de l’électricité pour le moment, mais pourrait peut-être l’envisager dans 2 ou 3 ans si la qualité du service s’améliore ».

 


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]