Investissements étrangers : Ce que le Medef pense de la montée du Maroc en Côte d'Ivoire.

  • Source: : Web-News | Le 02 juillet, 2018 à 12:07:55 | Lu 548 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d'illustration

M. Mettling, qui s'est réjoui des chiffres les plus récents (reprise des Français à la tête des investisseurs étrangers, depuis 2016), a estimé que la diversification des investissements étrangers et l'attrait de la Côte d'Ivoire intensifient certes la compétition, mais ils doivent être inclusifs. «Ce à quoi il faut veiller, que ce soit des entreprises marocaines ou chinoises, c'est quel est l’équilibre? Quel est le retour pour la population de Côte d'Ivoire de cette présence? C'est cela aussi la question», a-t-il relevé.

Pour sa part, le vice-président de la Cgeci, Philippe Eponon, est convaincu que "la problématique est simple". «La Côte d'Ivoire est une destination prisée, aujourd’hui. Il est évident que différents investisseurs de diverses origines viennent investir en Côte d'Ivoire. Nous ne sommes pas figés, mais en même temps le modèle de partenariat que nous avons avec la France, qui est presque légendaire, doit évoluer et nous avons réfléchi ensemble à l’évolution et à l'impulsion qu'on doit donner pour que cela soit profitable aussi bien pour nos entreprises que pour les populations ivoiriennes», a-t-il laissé entendre.

Bien avant, dans leur allocution officielle d'ouverture, les deux hommes ont salué la coopération traditionnelle entre les entrepreneurs français et ivoiriens. Au nom du président de la Cgeci, le vice-président Philippe Eponon a noté "l'importance de la bonne collaboration existante entre la Cgeci et le Medef". Face aux 50 participants provenant de 40 entreprises françaises conduits par Bruno Mettling, il a estimé que la visite du Medef est "une opportunité". «La visite du Medef à la Cgeci représente pour le Secteur privé ivoirien une opportunité propice au développement de nos activités et le renforcement de la coopération ainsi que des relations commerciales entre nos entreprises et entre la France et la Côte d'Ivoire», a-t-il soutenu.

Bruno Mettling, par ailleurs président du Conseil des chefs d’entreprise France-Afrique de l’Ouest de Medef International, a fait savoir que le déjeuner d'affaires confirme "l’excellence des relations de coopération". «Ce qui est important, ce n'est pas qu'une entreprise française vienne ici réaliser un contrat ou un marché. Ce qui est important, c'est de développer des partenariats qui nous permettront de nous enrichir mutuellement dans des logiques gagnantes - gagnantes. C'est ce dont, avec les responsables de la Cgeci, nous sommes entretenus (...) nous avons fait un débat de grande qualité pour faire le point de notre coopération (...) Nous avons souligné combien la Côte d'Ivoire, dans l'ensemble de la sous-région, avait un rôle pilote incontestable», a fait savoir le chef de la délégation du Medef.

Pour rappel, le Medef représente plus de 120 000 dirigeants d'entreprises françaises auprès de l'Etat français et des organisations syndicales. La Cgeci, qui est le Patronat ivoirien, fédère plus de de 1500 entreprises à travers 19 groupements professionnels et associations.

 

Auteur: L'infodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]