Abobo-Belleville: Mort tragique d’un jeune tué par des ‘’microbes’’, le témoignage pathétique de l’oncle de Konaté Souleymane, une plainte déposée

  • Source: : Web-News | Le 03 avril, 2019 à 23:04:16 | Lu 348 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image-d-illustration

M. Traoré Mamadou, est l’oncle de Koné Souleymane, tué à Abobo, dans un risque entre des enfants en conflit avec la loi communément appelé ‘’microbes’’ et auquel il aurait été confondu au lieu d’être considéré comme leur victime. Dans cette version qu’il partage avec linfodrome.ci, M. Traoré a décidé de restituer les faits, tels qu’ils se sont passés jusqu’à l’assassinat de son neveu. Une mort tragique pour laquelle il a saisi les autorités judiciaires pour qu’elle soit élucidée. Ci-dessous, son récit des faits.

Mon neveu Konaté Souleymane, né le 28/12/1994, à Bouaké, a fait toute son enfance dans son village paternel à Kolia. En 2016, je l’ai fait venir à San-Pedro ou il travaillait avec mon grand frère Traoré Youssouf entant qu’apprenti de camion remorque. Lors d’un voyage à Ferkessédougou il eut un accident de circulation et fut hospitalisé à l’hôpital général de Ferkessédougou. Apres sa guérison, il est venu à Abidjan en mai 2018 et a décidé de ne plus reprendre le travail du camion ; car selon lui « c’est un travail à risque ».

C’est ainsi qu’il a décidé de travailler avec M. Koné Ibrahim, son patron ferronnier a Abobo Belleville. Il a fait plus de 20 jours à la maison sans aller au travail, car sa main était très enflée suite à un panaris. Avec une légère amélioration, il a décidé d’aller au travail le jeudi 21 mars 2019. Il a ouvert le magasin à 08h00 où il était avec son patron. C’est un enfant qui n’était pas connu dans le quartier, car il n’avait pas encore fait un an dans le quartier.

Lire la suite

 

Auteur: linfodrome.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]