Faits Divers

Axe Bouaflé-Yamoussoukro : Des hommes armés tirent sur des Chinois, des blessés par balles

  • Source: : Web-News | Le 02 mai, 2019 à 10:05:03 | Lu 299 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Les criminels continuent de se montrer actifs sur le terrain. C’est dans cette sinistre logique, que des coupeurs de route ont fait parler d’eux, le samedi 27 avril 2019, sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé. Ils ont canardé un véhicule particulier de type 4x4, propriété d'opérateurs économiques chinois, exerçant dans le secteur des mines. Faisant des blessés sérieux parmi ces derniers.

Sur cette attaque, il nous revient, de sources introduites, que les Chinois, au nombre de quatre, rentrent apparemment de Bouaflé à 19h30'. Mais alors qu'ils sont à quelques encablures du village de Yao-Yaokro, des quidams circulant à moto, leur demandent de s'arrêter. Ne sachant pas à qui ils ont affaire, les Asiatiques poursuivent leur chemin.

Mal leur en prit. Car, les individus auxquels ils viennent de griller la police, ne sont pas aussi ordinaires qu'ils pourraient le penser. Ces motocyclistes, en fait, sont des gangsters, des coupeurs de route, précisément.

Ces criminels le font d'ailleurs savoir éloquemment, lorsqu'ils se lancent aux trousses du véhicule sur lequel ils font pleuvoir un véritable déluge de feu, en tirant sur lui. Ces tirs nourris auront pour effet, de contraindre les victimes à l'arrêt, au niveau du pont dressé sur le fleuve Bandama.

Les gangsters qui ne demandent que ça, foncent sur leurs victimes, parmi lesquelles on enregistre deux blessés par balles. Ces pauvres Chinois traumatisés, les malfrats les détroussent d'une forte somme d'argent et de plusieurs téléphones-portables. L'opération terminée, les bandits abandonnent sur les lieux, leurs deux motos et s'évanouissent dans la nature à pied.

Les gendarmes, informés, arrivent sur place et procèdent à un constat d'usage. Puis les Chinois blessés sont évacués dans un Centre hospitalier à Yamoussoukro. Les criminels à la base de leur mésaventure sont activement recherchés.

Toujours à en croire nos sources, c’est la deuxième fois que ces opérateurs économiques font l’objet d’attaque de la part d’individus armés. La première a eu lieu un peu plus tôt, aux alentours de 16h. Toujours sur le même tronçon routier.

 

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]