Faits Divers

Showbiz : En partance pour un rendez-vous aux Deux-Plateaux, un artiste Zouglou sauvagement poignardé et jeté dans un ravin

  • Source: : Web-News | Le 08 avril, 2019 à 11:04:02 | Lu 422 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration


La famille Zouglou a failli perdre l'un de ses membres

L'artiste-chanteur de Zouglou, Okou Serge Kouamé, plus connu sous le pseudonyme de Serge Zéla ou encore Serge Okou, revient de loin.

Ce proche de nombre de Zougloumen dont l’iconoclaste Koulaté Koulaté alias Petit Denis, a été sauvagement agressé par une dizaine d'individus, dans la soirée du mardi 26 février 2019, à Colombie, un faubourg situé à Cocody Deux-Plateaux. Un sale quart d'heure au cours duquel le binôme de Marius Zima de la formation Supers Zéma, a reçu des coups de poignard, et subi une double fracture à la cheville. Pis, Serge Zéla a même failli passer de vie à trépas. Relativement à cette nuit d'enfer où l'artiste a été agressé, beaucoup d'interrogations fusent.

Pour en savoir davantage, nous sommes allé le voir récemment dans son antre à Yopougon où il a accepté de revenir sur les circonstances de cette soirée d’enfer qu'il a vécue ce jour-là. A l'en croire, c'est en partance pour honorer un rendez-vous, dans le cadre de la réalisation du nouvel album du groupe Supers Zema, au sein duquel il officie, qu'il a été amené à faire un détour au quartier Colombie, pour prendre son binôme Marius Zima. Malheureusement, selon lui, ce dernier, qui n'était pas encore prêt, lui demande de patienter. Puis quelques minutes après, sur recommandation de son pote, il prend place dans un cabaret de fortune de ce quartier mal famé.

Les choses se passent sans anicroche dans ce biotope où l'alcool frelaté est roi. Mieux, le maître des lieux, présent ce jour dans de l’établissement, semble de bonne humeur. Il s’assied auprès de Serge Zéla, et ils devisent comme de vieux copains. L’alcool coule à flots, et certains essaient de refaire le monde lorsque soudainement, le patron du cabaret de fortune affiche une mine grave. Le temps de retourner la tête, que le pauvre Serge Zéla se rend compte du danger qui le guette.

Une nuée de jeunes gens armés de couteaux et de bouteilles sont à un jet de pierre de lui. La panique qui s'empare des lieux, est suivie d'une débandade ainsi que d’une course-poursuite. « Étonné et ne me reprochant rien, j'ai mis un petit temps d'attention. C'est comme ça que j'ai aperçu 7 individus armés, portant chacun un sac à dos. Ils m'ont encerclé et se sont mis à me tabasser sans poser de question. Il m'ont poignardé avant de me projeter dans un profond ravin, au moment où j'avais perdu connaissance, car ils pensaient que j'étais mort », a laissé entendre Serge Zéla, non sans faire savoir que l’épreuve douloureuse qu’il vit avec cette double fracture de la cheville, a nécessité une opération après examens médicaux, qui a coûté 1.700.000 Fcfa.

Reconnaissant envers les âmes généreuses qui ont volé à son secours, et qui continuent de venir à son chevet, l'artiste-promoteur d'événementiel, a remercié l'artiste Molière, Eliwood studios et sa famille, pour avoir fait face à l'énorme facture de l'opération. Avant de renouveler son cri de détresse : « Certes, je suis sorti d'hôpital mai j'ai vraiment besoin du soutien des uns et des autres. Notamment du Burida (Bureau ivoirien du droit d'auteur), du ministère de la Culture et de la Francophonie, ainsi que de toutes les bonnes volontés. Je les prie de m'aider pour mes soins, car les charges sont trop énormes ».

 

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]