Tiébissou: Un gang de voleurs de cochons, de cabris, de poulets... démantelé

  • Source: : Web-News | Le 05 décembre, 2018 à 16:12:50 | Lu 185 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Les populations de Konankro, localité située dans le département de Tiébissou, sur l’axe routier menant à Molonoublé, peuvent pousser un ‘‘ouf’’ de soulagement. Les individus sans foi ni loi qui volaient leurs animaux domestiques, ont été épinglés, grâce à une contribution fort appréciable des jeunes dudit village.

En effet, depuis quelque temps déjà, les cas de vols d’animaux domestiques, et notamment les moutons, les poulets, les cabris et les porcs, se font plutôt récurrents dans cette bourgade. Au point que de très lourds soupçons pesaient sur les épaules des jeunes, vus comme les auteurs de ces actes illicites et répréhensibles. C’est pourquoi ces derniers s'impliquent fortement dans la recherche des voleurs en question, afin que la vérité éclate au grand jour. Et les résultats ne se font pas attendre.

En effet, dans la nuit du dimanche 11 novembre 2018, à la faveur d’une coupure de courant électrique, des individus à bord d’un taxi-ville, immatriculé 5578 FE07, en provenance de Yamoussoukro, entrent à Konankro. Il s’agit de Kouassi Konan Hervé, chauffeur contractuel dudit taxi et Kouamé Yao Joachim, vendeur de viande de porc au four à Morofé, l’un des villages-quartiers de la capitale politique ivoirienne.

Ces deux individus qui prennent le soin de garer le taxi plus loin, pénètrent dans la ferme de Yao Bohoussou où ils commencent à assommer les bêtes. Notamment, les porcs, qu’ils transportent vers leur taxi, dans l’espoir de les acheminer sur Yamoussoukro.

Mais les choses ne se passent pas comme souhaitées. Les deux voleurs se retrouvent nez à nez avec des jeunes villageois. Les deux suspects croient trouver leur salut dans la fuite. Malheureusement pour eux, au bout d'une course-poursuite, Kouassi Konan Hervé, le conducteur dudit taxi, est appréhendé à bord de son véhicule, dont les villageois avaient auparavant pris soin de dégonfler les pneus. Yao Joachim qui, avait pu échapper à la garde du village, à la faveur de la pénombre, est plus tard retrouvé et arrêté par les éléments de Madame le commissaire Foué Hubertine, du commissariat de 1er arrondissement de police de Yamoussoukro.

Ces malfrats présumés qui ne tardent pas à passer aux aveux, dénoncent un certain Kouakou Mathias, qu'ils indiquent être membre très actifs de leur gang. Ce dernier qui tantôt se présente comme conducteur de taxi-moto, tantôt vigile à la morgue de Tiébissou, est à son tour appréhendé. Singulièrement pour sa participation à l’opération menée par la bande, dans la nuit du 28 octobre 2018.

Les trois hommes mis « en cage » à la brigade-ville de gendarmerie, devraient être conduits devant le tribunal de première instance de Bouaké. Un tribunal de première instance que Kouamé Yao Joachim, le vendeur de porcs au four, devrait retrouver pour la seconde fois au moins, après le tour qu’il y a fait en 2016, suite une accusation de vol portant sur des cabris.

Notons que parmi les nombreuses victimes de ce gang présumé, se trouve Kouakou Barthélémy, animateur en langue locale, à la radio de Tiébissou.

 

 

Auteur: faits divers.org - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]