Faits Divers

Un pasteur condamné à 37 ans de prison pour viol de ses fidèles en guise de bénédiction

  • Source: : Web-News | Le 12 octobre, 2021 à 14:10:34 | Lu 718 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Un pasteur condamné à 37 ans de prison pour viol de ses fidèles en guise de bénédiction

Un pasteur en Afrique du sud, dans la localité de Bronkhorstspruit a été jugé et condamné à 37 ans de prison pour le viol de cinq fidèles qu’il prétendait « bénir ».

L’Autorité nationale des poursuites (NPA) du Gauteng en Afrique du sud, a déclaré que le modus operandi de William Emeka, le pasteur de 48 ans, était de dire aux victimes qu’elles avaient un problème qu’il pouvait résoudre en priant pour elles et en les « bénissant ». Ainsi, il profitait d’être seul avec ses victimes pour abuser d’elles.

« Emeka a dit à l’une de ses victimes qui aidait également à garder les enfants d’Emeka qu’en couchant avec elle, il l’aidait à sortir des choses qui étaient en elle, et jusqu’à ce que ces choses sortent, elle ne pourrait pas concevoir », a déclaré North Lumka Mahanjana, porte-parole du Gauteng NPA.

En 2018, les femmes ont cessé d’aller à l’église, alors qu’il a également fait la déclaration bizarre à la congrégation qu’il avait fait « disparaître » la grossesse d’une femme. Il a finalement été arrêté en 2018 après que ses victimes l’ont dénoncé à un autre pasteur, qui les a encouragés à se rendre à la police.

Mahanjana a déclaré qu’une de ses victimes est tombée enceinte à la suite du viol et n’a pas pu déterminer si le père de son enfant était le pasteur ou son mari. « Lorsque la femme a témoigné devant le tribunal, les résultats ADN pour déterminer qui était le père n’étaient pas encore connus », a déclaré Mahanjana.

Il a été reconnu coupable de 19 chefs d’accusation de viol et de trois chefs d’agression sexuelle. Selon les informations, le pasteur, un ressortissant congolais, se trouvait également dans le pays avec un titre de séjour falsifié. Le porte-parole de la police a indiqué toutefois que le « pasteur » a nié les faits. Mais il n’a pas réussi à convaincre le juge qui a décidé de le condamner à 37 ans de prison ferme.

Le tribunal a ordonné que son nom soit ajouté au registre national des délinquants sexuels et il a été déclaré inapte à posséder une arme à feu.


Auteur: beninwebtv.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]