Athènes et Skopje s’accordent pour un changement de nom de la Macédoine

  • Source: : Web-News | Le 13 juin, 2018 à 11:06:39 | Lu 195 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

C’était un litige vieux de 27 ans. Athènes et Skopje se sont enfin mis d’accord ce mardi sur le futur nom de la Macédoine. Ce sera la République de Macédoine du Nord. Des pourparlers bilatéraux avaient été relancés il y a quelques mois après l’arrivée au pouvoir du social-démocrate Zoran Zaev. Ce nouveau nom doit encore être ratifié par le Parlement et par les Macédoniens par voie de référendum.

Plus qu'une frontière, la Macédoine et la Grèce partagent une histoire commune, notamment celle d'Alexandre le Grand. La Grèce revendique être l'unique héritière de ce conquérant né dans la province frontalière grecque également appelée Macédoine.

Lorsqu'en 1991, la République de Macédoine proclame son indépendance de l'ex-Yougoslavie sous l’exact même nom que cette province. La Grèce craint des revendications territoriales.

Aujourd'hui, côté macédonien le principal enjeu de cet accord est d'ouvrir la porte vers l'Union européenne et l'OTAN. Les négociations à ce sujet sont bloquées depuis plusieurs années par la Grèce.

Un moment historique

Le consensus a été trouvé après de longues négociations. Il doit permettre d’assurer la stabilité dans la région, estime Athènes.

Après un dernier appel téléphonique avec son homologue macédonien, le Premier ministre grec Alexis Tsipras s’est adressé à ses compatriotes, rapporte notre correspondante à Athènes, Charlotte Stievenard.

« Je suis profondément convaincu que cet accord est une grande victoire diplomatique, mais aussi une grande opportunité historique. Le gouvernement grec a défendu intégralement toutes les lignes rouges de notre position nationale, établie au cours des 20 dernières années », a déclaré le Premier ministre.

Parmi ces lignes rouges, le fait que ce nom s’appliquera erga omnes, c’est à dire à l’international comme dans le pays. Et une suppression de la Constitution de toute mention de visées irrédentistes sur la région grecque voisine qui porte le même nom.

Pour Alexis Tsipras « c'est un moment historique pour les Balkans et pour nos peuples. Il clôture enfin un différend qui sape le rythme commun et la stabilité dans l'ensemble de la région ».

Athènes s’est engagée à soutenir l’ouverture des négociations pour l’entrée dans l’Union européenne et une invitation au sommet du traité de l’Atlantique nord, l’Otan. Ces premières étapes devraient avoir lieu après approbation du nouveau nom de Macédoine du Nord par le Parlement à Skopje et seront confirmées après adoption de la révision constitutionnelle.

Lire la suite 

 

Auteur: Rfi - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]