Samedi 02 Mars, 2024 - 10:01 AM / Abidjan +33
Samedi 02 Mars, 2024 - 10:01 AM / Abidjan +33
International

Guerre en Ukraine : la CPI émet un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Guerre en Ukraine : la CPI émet un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine
La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré, ce vendredi 17 mars, avoir émis un mandat d'arrêt contre le président russe Vladimir Poutine pour le crime de guerre de "déportation illégale" d'enfants ukrainiens depuis le début de l'invasion russe.

La CPI, qui siège à La Haye, a également émis un mandat d'arrêt contre Maria Lvova-Belova, commissaire présidentielle russe aux droits de l'enfant, pour des accusations similaires. La Russie n'est pas membre de la CPI et selon les experts, il est peu probable qu'elle remette des suspects. La cour n'a pas précisé comment elle prévoyait l'exécution des mandats d'arrêts.

"Aujourd'hui, 17 mars 2023, la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a émis des mandats d'arrêt contre deux personnes dans le cadre de la situation en Ukraine : M. Vladimir Vladimirovitch Poutine et Mme Maria Alekseyevna Lvova-Belova", commissaire présidentielle aux droits de l'enfant en Russie, a déclaré la CPI dans un communiqué. Vladimir Poutine "est présumé responsable du crime de guerre de déportation illégale de population (enfants) et de transfert illégal de population (enfants) des zones occupées d'Ukraine vers la Fédération de Russie", a ajouté la cour.


La présidence ukrainienne s'est immédiatement félicitée de l'émission de ce mandat d'arrêt. "Ce n'est que le début", a ainsi déclaré le chef de l'administration présidentielle Andriï Iermak sur Telegram. Le Parquet ukrainien a, lui, salué une "décision historique".

D'après Moscou, cette décision est "insignifiante", "dénuée de sens" et n'a aucune valeur juridique. L'ex-président russe Dmitri Medvedev a même été jusqu'à comparé, sur Twitter, le mandat d'arrêt à du papier toilette.

La Slovaquie livrera 13 Mig-29 à l’Ukraine

Bratislava livrera treize chasseurs Mig-29 de conception soviétique à l’Ukraine, a déclaré vendredi le Premier ministre, la Slovaquie devenant ainsi le deuxième pays de l’Otan après la Pologne à prendre une telle décision. "Nous remettrons 13 de nos Mig-19 à l’Ukraine", a déclaré à la presse Eduard Heger, ajoutant que son pays allait également livrer à Kiev le système de défense anti-aérienne Koub.

Quelques minutes plus tard, la Russie a répondu. "La livraison de ces équipements militaires, comme nous l’avons répété maintes fois, ne peut pas affecter l’issue" du conflit, a dit à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Bien entendu, ces équipements seront détruits", a-t-il ajouté.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR