Maroc : le Congrès International de l’Arganier s’ouvre avec le premier Salon International à Agadir

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 10 décembre, 2019 à 23:12:06 | Lu 1859 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch à l'ouverture du Congrès international de l'Arganier

La ville marocaine d’Agadir accueille le Congrès international de l’Arganier sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Placée sous le thème « Capital naturel de l’arganeraie : valeur et valorisation», la cérémonie d’ouverture de cette 5e édition présidée par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a eu lieu ce lundi 9 décembre en présence de chercheurs et académiciens nationaux et internationaux, ainsi que des acteurs économiques qui s'intéressent aux différents aspects liés au secteur de l’arganier.

Ces derniers auront pour tâche de proposer de nouvelles orientations, notamment en matière de valeur et valorisation du capital naturel de la RBA en mettant en lumière l’importance de cet écosystème.

En attendant la fin des travaux, M. Aziz Akhannouch a procédé à la remise de prix aux meilleures recherches sur l’arganier à l’occasion de l’organisation du Prix de jeunes chercheurs qui a pour objectif de promouvoir et de développer une recherche d’excellence par les jeunes chercheurs, doctorants et mémorisants.

Six prix et distinctions ont été décernés aux meilleurs travaux de recherche, toutes disciplines confondues, (trois jeunes vainqueurs en catégorie Master-Mémoire d'ingénieur : Soufiani Meriem- Bar Marouane- Boukyoud Zineb et trois autres en catégorie thèse de doctorant : Mouhaddab  jamila- Bourhim Thouria- Metougi Mohamed Louay).

Autre fait majeur, en marge de ce rendez-vous biannuel, se déroule la première édition du Salon international de l’arganier. L’objectif de ce salon est de favoriser le partage de connaissances scientifiques et techniques entre les chercheurs nationaux et internationaux, les gestionnaires forestiers, les acteurs économiques et les institutions de développement.

L’Arganier, un intérêt particulier pour le Maroc

Il convient de souligner que la filière de l’arganier bénéficie d’un intérêt particulier dans le cadre du Plan Maroc Vert, avec la création de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l'Arganier (ANDZOA) en 2010 et la signature d’un contrat-Programme pour la période 2012-2020 entre le Gouvernement et l’Interprofession de la filière pour le développement de la filière.

Les objectifs stratégiques de ce contrat-programme, à l’horizon 2020, consistent en la réhabilitation de 200.000 ha de l’arganeraie, la domestication de l’arganier et l’extension de sa culture en conduite moderne sur 5.000 ha, l’augmentation de la production de l’huile d’argane pour atteindre 10 000 tonnes/an en 2020 et la mise en place de projets Pilier I et Pilier II en vue d’une valorisation et d’une promotion modernes et efficientes des produits de l’arganier.

Pour la mise en œuvre de ce contrat programme, l’ANDZOA) a adoptée plusieurs programmes parmi lesquels, le programme de réhabilitation de l’Arganeraie et le programme d’Arganiculture.

Le programme de réhabilitation de l’Arganeraie porte sur une superficie de 200.000 ha à horizon 2020. La réhabilitation porte notamment, sur la régénération de l’arganier pour l’amélioration des performances des arganeraies existantes. Les réalisations sont de 146 397 Ha pour la période 2012-2018.

Le projet de Développement de l’arganiculture dans les environnements dégradés (DARED), financé par le Fonds Vert pour le Climat, vient couronner les efforts déployés par les différents partenaires. Ce projet porte, notamment, sur la plantation de 10.000 ha, la mobilisation des eaux de surface, le renforcement des capacités des acteurs et l’organisation des maillons de la chaine de valeur de la filière.

Par ailleurs, dans le cadre de l'accompagnement de la mise en œuvre de la filière arganier, des activités de recherche sont menées pour répondre aux orientations du Plan Maroc Vert et concernent principalement quatre axes, à savoir, l’amélioration génétique et la création de variétés d’arganier et sélection d’arganiers performants, la multiplication des plants sélectionnés, l’élaboration des techniques de conduite des vergers modernes d'arganier, la valorisation de l'arganier et ses produits ainsi que l’utilisation de la biotechnologie dans la recherche sur l'arganier. A ce jour, des résultats de recherche importants ont été atteints. Il s’agit notamment, de l’inscription en 2018 de six variétés d'arganier caractérisées par leur large adaptation et par leur précocité de production au catalogue officiel.

 

 Six prix et distinctions ont été décernés aux meilleurs travaux de recherche, toutes disciplines confondues

 


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]