Mardi 05 Mars, 2024 - 2:45 PM / Abidjan +33
Mardi 05 Mars, 2024 - 2:45 PM / Abidjan +33
News

Abidjan et Dubaï signent un accord pour accroître leurs échanges commerciaux

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Abidjan et Dubaï signent un accord pour accroître leurs échanges commerciaux
Une vingtaine d’hommes d’affaires des Emirats et arabes unis, qui séjournent en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une tournée africaine, ont pris part ce lundi 20 novembre 2023 sur les berges de la lagune Ebrié, au Forum économique « New horizons : Doing business with Côte d’Ivoire.

Ce forum vient renforcer les relations économiques des deux pays, s’est félicité le ministre ivoirien du Tourisme, Siandou Fofana, représentant le ministre du Commerce et de l’industrie. Souleymane Diarrassouba, dans un discours, à l’ouverture de cette rencontre.

Assorti de rencontres B to B, ce forum fait suite à une réunion d’affaires tenue à Dubaï, le 15 juin 2023, où les partenaires techniques, financiers et économiques émiratis, ont été édifiés sur les opportunités et les potentiels économiques de la Côte d’Ivoire.

« Depuis l’année passée, nous avons eu une croissance de 12% avec un chiffre d’affaires qui monte à plus de 280 millions de dollars et nous continuons dans ces échanges commerciaux en Côte d’Ivoire », a dit le président de la Chambre de commerce de Dubaï, Mohammad Ali Rached.

Des secteurs clés identifiés

« Nous avons déjà pu repérer quelques secteurs, tels que le secteur agricole, le secteur des bâtiments et nous voulons aussi investir dans les secteurs qui sont en plein développement, en ce moment », a indiqué M. Mohammad Ali Rached.

Selon lui, il y a des opportunités à explorer pour le développement des deux pays. Il partagera que l’Afrique est même au chœur des projets pour l’avenir, espérant que d’ici à 2030, la Chambre de commerce de Dubaï compte ouvrir plus de 50 bureaux en Afrique.

Cette semaine, ajoutera-t-il, « nous avons pu voir le 7e bureau (de la Chambre de commerce de Dubaï implanté en Afrique ». Les échanges commerciaux entre Abidjan et Dubaï  se sont établis à plus de 37 milliards Fcfa en 2015 contre plus de 159 milliards Fcfa en 2022.

La Côte d’Ivoire se positionne, aujourd’hui, parmi les économies les plus dynamiques et réformatrices au monde. Et ce, grâce à une politique économique audacieuse et à des réformes structurantes ; et une croissance soutenue et diversifiée.

Construire des partenariats

La chambre de commerce de Dubaï a signé avec la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire un protocole d’accord pour impulser leurs relations économiques. M. Touré Fama, le président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire a confié que son institution a jugé utile que ces relations économiques soient encadrées.

« Nous nous attendons à accroître nos investissements et le taux des transactions en Côte d’Ivoire » , a affirmé l’ambassadeur des Emirats arabes unis en Côte d’Ivoire, Ali Yousef Alnuaimi. Il a par ailleurs invité le secteur privé ivoirien à investir dans  les Emirats arabes unis.

Les Emirats arabes unis ont une économie dynamique avec une croissance avec 4,6% en 2022. Le pays applique 5% de taxe pour les exportations et zéro taxe sur les revenus, toute chose visant à attirer les investisseurs.

Mme Carole Versteeg, directrice générale adjointe du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici), a renseigné que la délégation des Emiratis comprend des entreprises opérant dans le secteur de la santé, de la logistique, de l’agriculture, du tourisme, de l’hôtellerie, des TIC et de l’hydraulique.

Impulser la croissance

C’est la première fois que la Chambre de commerce de Dubaï arrive en Côte d’Ivoire. Pour Mme Carole Versteeg, la DGA du CEPICI, le Guichet unique des investissements en Côte d’Ivoire, « c’est un pas extraordinaire ».

Cet intérêt du secteur privé émirati pour le marché ivoirien, traduit pour elle un élan vers la construction de « véritables partenariats », car « nos investisseurs ont aussi besoin de visibilité », ce qui permettra aux nationaux ivoiriens d’utiliser des voies pour pénétrer des marchés en Asie.

Avec une contribution de près de 40% du PIB de l’Union économique et monétaire ouest-africain (Uemoa), soit plus de 43.000 milliards Fcfa en 2022, la Côte d’Ivoire a affiché une croissance moyenne de 8,2% de 2012 à 2019 ; 2% en 2020 à la suite de la pandémie de Covid-19 ; 7,4% en 2021 et 6,7% en 2022.

Avec la mise en œuvre du Programme national de développement (PND 2021-2025), d’un portefeuille global de 59.000 milliards Fcfa, dont plus de 60% est consacré au secteur privé, l’Etat ivoirien projette un PIB par habitant à 3.480 dollars US en 2025 contre 2.286 dollars US en 2020.

Ce forum économique, organisé par la Chambre de commerce de Dubaï et l’Etat de Côte d’Ivoire, en partenariat avec le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici), se présente commune une occasion pour les opérateurs économiques des deux pays d’établir des partenariats fructueux.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR