Côte d'Ivoire: le PND 2021-2025 ambitionne d’accélérer la transformation économique et sociale du pays (Vice-Président)

  • Source: : Web-News | Le 24 janvier, 2023 à 06:01:32 | Lu 169 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d'Ivoire: le PND 2021-2025 ambitionne d’accélérer la transformation économique et sociale du pays (Vice-Président)

''Le PND 2021-2025 ambitionne d’accélérer la transformation économique et sociale du pays'', a déclaré le vice-président de la République de Côte d'Ivoire, Koné Meyliet lors du lancement officiel du dispositif de suivi évaluation de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2021-2025 ce lundi 23 janvier 2023 au Sofitel Hôtel Ivoire sis Abidjan-cocody en présence du chef du gouvernement, Patrick Achi, des partenaires Techniques et Financiers de la Côte d'Ivoire et un parterre de personnalités.


Selon le vice-président ivoirien, le PND 2021-2025, aligné sur la vision et les perspectives Côte d’Ivoire 2030, tire les leçons de la mise en œuvre des PND 2012-2015 et 2016-2020. Il couvre l’intégralité des enjeux de développement actuels et constitue le cadre unique de référence des interventions de l’Etat et des partenaires au développement. ''Son objectif principal est de hisser la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2030, au rang des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.'', assure-t-il.


Aux dires de M. Koné Meyliet, le pays a enregistré un taux de croissance économique annuel moyen de 8% entre 2012 et 2019.


 Selon lui, ce rythme a enregistré un ralentissement en 2020, avec un taux de croissance de 2%, du fait des effets négatifs de la pandémie de COVID-19. Selon le vice-président, l'économie ivoirienne a réalisé un bond de 7,4% en 2021, retrouvant ainsi sa tendance initiale et son sentier de croissance.


Cette performance est le résultat de la mise en œuvre réussie des Plans Nationaux de Développement successifs à savoir les PND 2012-2015, 2016-2020 et 2021-2025. A travers ces plans, la Côte d’Ivoire a bâti un cadre cohérent de planification à court, moyen et long termes, ayant permis un développement accéléré, plus inclusif, solidaire et durable. Avant d'ajouter que ''le scénario de croissance retenu cible un taux annuel moyen de 7,65% correspondant à un niveau d’investissement de l’ordre de 59 000 milliards de FCFA sur la période, dont 74% sont attendus du secteur privé. ''


À en croire Koné Meyliet, le nouveau dispositif de suivi du PND 2021-2025, présenté par la Ministre du Plan et du Développement dans son allocution, se veut un outil d’orientation stratégique, de supervision et de coordination de la mise en œuvre du PND tant au niveau central que local.


La composition des différents organes prend en compte tous les acteurs susceptibles de jouer un rôle décisif dans la réussite de sa mise en œuvre, notamment les Ministères, les Institutions de la République, le secteur privé, les Organisations de la Société Civile et les Partenaires au développement.


''De façon pratique, le dispositif de suivi permettra d’identifier et de lever les goulots d’étranglement, de proposer des solutions aux faiblesses structurelles et institutionnelles relevées, et d’affecter nos ressources aux priorités de développement. Ainsi, sa mise en œuvre bénéficie de l’environnement favorable induit par l’adoption récente de la Loi sur l'Évaluation des Politiques Publiques par les deux chambres du Parlement. '' a-t-il expliqué.


Bien avant, la ministre du Plan et Développement a expliqué que ce nouveau dispositif de suivi qui a été lancé ce jour, est composé des six (6) organes notamment le Conseil Présidentiel d’Orientation, présidé par SEM le Vice-Président, il est l’organe d’orientation stratégique de mise en œuvre du PND ; le Comité de Pilotage est présidé par Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.


 Il fixe les priorités de développement retenues pour la mise en œuvre du PND ; le Comité Technique, présidé par le Ministre chargé du plan et du Développement, supervise et valide les travaux du Secrétariat technique ; le Secrétariat Technique de Suivi, placé sous la coordination du Directeur Général du Plan, assure le suivi technique quotidien de la mise en œuvre du PND; les Comités de District de Suivi du PND, présidés par les Ministres Gouverneurs, constituant des cadres de dialogue entre les différents acteurs qui renforcent le suivi rapproché des interventions aux niveaux régional et local ; et les Groupes de Travail Sectoriels qui établissent les bilans de mise en œuvre des différentes politiques sectorielles et des différents programmes et projets.


La ministre Kaba Nialé a relevé que le dispositif de suivi du PND 2021-2025 présente deux innovations. ''Il institue des groupes de travail sectoriels dans les ministères techniques. Chaque groupe est constitué de plusieurs ministères techniques en fonction de leurs missions, et un ministère chef de file est désigné. Les groupes de travail sectoriels comprennent également les représentants des partenaires techniques et financiers, le secteur privé, et la société civile. Il se déploie à l’intérieur du pays. En effet, présidés par les Ministres Gouverneurs et les Préfets de Région, ils comprennent les structures déconcentrées de l’État et les représentants régionaux des ministères techniques. Ils permettent de renforcer le dialogue et constituent un cadre de concertation des différents acteurs au niveau régional.'', confie-t-elle.


Coralie Gevers, Directrice des Opérations, Banque mondiale, a au nom des Partenaires Techniques et Financiers assuré que le Groupe des PTF continuera à travailler étroitement avec le Ministère du Plan pour Opérationnaliser le mécanisme de suivi en identifiant les interlocuteurs et les personnes ressources au niveau des différents comités et des mécanismes de dialogue sectoriels ; co-définir les thématiques qui seront évoquées lors du prochain dialogue politique de haut niveau envisagé ; renforcer le mécanisme de redevabilité et de transparence pour le suivi des engagements pris par les PTF lors du « Groupe consultatif » à hauteur de 26,18 milliards USD soit plus de 15?792?de manière à assurer l’atteinte des objectifs de développement durable à l’horizon 2030, y compris l’objectif 17 portant sur la gestion du partenariat mondial pour le développement durable.


Auteur: Abidjan.net - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]