Côte d’Ivoire /Inter/ Près d’un tiers des femmes des pays en développement deviennent mères à l’adolescence (UNFPA)

  • Source: : Web-News | Le 06 juillet, 2022 à 12:07:12 | Lu 143 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire /Inter/ Près d’un tiers des femmes des pays en développement deviennent mères à l’adolescence (UNFPA)

Près d’un tiers des femmes des pays en développement deviennent mères à 19 ans ou moins, a annoncé mardi 05 juillet 2022, l’agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et reproductive (UNFPA).

Selon un nouveau rapport de l’Organisation, près de la moitié des premières naissances chez les adolescentes concerne des enfants ou des filles âgées de 17 ans et moins. Ces adolescentes qui sont pour la plupart dans une situation de vulnérabilité, ont besoin de suivi, a indiqué la directrice exécutive de l’UNFPA, Dr Natalia Kanem.

Partout dans le monde, on observe des signes encourageants de baisse des taux de maternité pendant l’enfance et l’adolescence. Mais le rythme du déclin est d’une lenteur alarmante dans des pays en développement.

Pour Dr Kanem, les grossesses répétées, observées chez les mères adolescentes dans ces pays, sont « un signe flagrant qu’elles ont désespérément besoin d’informations et de services de santé sexuelle et reproductive ».

Le rapport relève également qu’après avoir eu leur premier enfant, ces femmes ont eu près de cinq enfants au moment où elles ont atteint l’âge de 40 ans, en 2015-2019.

« Les gouvernements doivent investir dans les adolescentes et aider à élargir leurs opportunités, leurs ressources et leurs compétences, contribuant ainsi à éviter les grossesses précoces et non désirées », a déclaré Dr Kanem.

« Lorsque les filles pourront tracer de manière significative leur propre parcours de vie, la maternité dans l’enfance deviendra de plus en plus rare », a-t-elle observé.

L’UNFPA recommande aux décideurs politiques de fournir aux filles une éducation sexuelle complète, un mentorat, un soutien social et des services de santé de qualité.

En outre, l’Organisation encourage les autorités gouvernementales, à apporter aux familles un soutien économique tout en impliquant les organisations locales.

Ces actions devront s’inscrire dans un cadre politique et juridique favorable qui reconnaît les droits, capacités et besoins des adolescentes, en particulier celles qui sont marginalisées.

La Côte d’Ivoire a enregistré 5 833 cas de grossesses en cours de scolarité 2021-2022, sur 3 323 912 filles inscrites, dans un effectif total de 6 901 546 élèves, a révélé le directeur des études, des stratégies de la planification et des statistiques, Mamadou Fofana, du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]