Côte d’Ivoire / L’AFOR au contact des populations pour débloquer le processus de délimitation des villages dans le Denguélé

  • Source: : Web-News | Le 12 mai, 2022 à 07:05:05 | Lu 126 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire / L’AFOR au contact des populations pour débloquer le processus de délimitation des villages dans le Denguélé

Une mission de l’Agence foncière rurale (AFOR), conduite par le directeur général, Bamba Cheick Daniel, est allée au contact des populations du Denguélé, afin de remettre sur les rails l’opération de délimitation des villages qui piétine, depuis plus de deux ans, dans les deux régions formant ce district.

Les régions du Kabadougou et du Folon constituent le district du Denguélé. Les activités de délimitation des territoires villageois y ont démarré depuis avril 2019, avec comme cibles premières les deux chefs-lieux que sont les départements d’Odienné et de Minignan, pour un ensemble de neuf sous-préfectures, renfermant 110 villages.

Selon les chiffres livrés par l’AFOR, 11 de ces villages seulement (sept à Odienné et quatre à Minignan) ont pu, depuis lors, être délimités et bornés, soit un taux de réalisation de 10%, là où la moyenne nationale est, à ce jour, de 52% (4800 villages/8576) et que des régions sont au-delà de 100% de taux de réalisation. Le Kabadougou et le Folon pointent d’ailleurs, à ex aequo, au dernier rang sur les 32 régions que compte la Côte d’Ivoire.

Principalement, des querelles entre les populations sur des parcelles bloquent le projet jusque-là, à l’analyse des obstacles. A tel enseigne qu’après 10 villages délimités et bornés entre avril 2019 et février 2020, les lignes n’ont plus bougé. Un seul village, depuis plus de 24 mois, a pu s’ajouter à la liste à Odienné et aucun pour ce qui concerne Minignan.

Le DG de l’AFOR, accompagné de certains de ses plus proches collaborateurs, est ainsi allé à la rencontre des populations, en vue de la relance du projet.

Lors d’une rencontre publique, mardi 10 mai 2022, dans la cour de la préfecture d’Odienné, en présence de l’ensemble des autorités préfectorales du Kabadougou et du Folon et de représentants des villages où persistent des problèmes, il a rappelé l’importance de l’opération qui revêt un intérêt de développement local. Il a requis à nouveau l’adhésion de tous et a prôné le compromis comme partout ailleurs où le projet se déroule normalement.

La rencontre a débouché globalement sur l’engagement des villages mis en cause à aplanir les différends, après de longs échanges avec M Bamba Cheick Daniel, au cours desquels chacun a pu exposer ses griefs.

Le préfet de la région du Kabadougou, préfet d’Odienné, Famy Kouamé René s’est félicité de cette mission de l’AFOR et traduit son espoir de voir les lignes bougées. Il a redit l’engagement du corps préfectoral et de toutes les parties prenantes au niveau de l’administration à œuvrer de sorte que le projet de délimitation des villages puisse aller de l’avant dans le Denguélé.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]