La Côte d’Ivoire et la FAO signent un projet de 3,5 milliards FCFA pour booster la production cacaoyère

  • Source: : Web-News | Le 12 mai, 2022 à 07:05:24 | Lu 122 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

La Côte d’Ivoire et la FAO signent un projet de 3,5 milliards FCFA pour booster la production cacaoyère

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani et le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Samy Gaiji, ont signé, mercredi 11 mai 2022 à Abidjan, un projet de « mise à l’échelle des innovations transformatrices en matière de systèmes alimentaires, d’utilisation des terres et de restauration à base de cacao en Côte d’Ivoire (SCOLUR-CI) », d’un coût de 3,5 milliards FCFA.

Cette signature qui intervient dans la période de la COP 15 à Abidjan s’est déroulée au cabinet du ministre d’Etat en présence de la directrice générale adjointe de la FAO, Maria Helena Semedo.

Ce projet d’un montant de plus de cinq millions de dollars américains, soit 3,5 milliards FCFA, va s’exécuter sur cinq ans. Il permettra aux bénéficiaires d’opérer la transition de leur système de production vers un mode de production plus durable et plus valorisant en termes de revenus.

Heureux bénéficiaire, le ministre d’Etat Adjoumani a salué l’agence onusienne qui, en l’espace de deux années, a su mobiliser les expertises, travailler en intelligence avec les services des différents ministères techniques impliqués et mobiliser les partenaires pour la finalisation de ce projet qui s’inscrit dans la vision de l’appel d’Abidjan de la COP 15.

« Les résultats obtenus pourront être mis à l’échelle dans toutes les zones de productions agricoles, mais surtout dans les zones de productions cacaoyères. Ils permettront de résoudre les problèmes de sécurité alimentaire, de déforestation et d’amélioration des revenus des petits producteurs agricoles », a indiqué M. Adjoumani, saluant la bonne coopération entre son département et la FAO.

La directrice générale adjointe de la FAO a précisé que ce projet est une vision du Président Alassane Ouattara de faire des chaînes de valeurs ou des systèmes agroalimentaires plus durables, contribuer à la biodiversité et apporter une valeur ajoutée au cacao.

Elle a souhaité sa bonne mise en œuvre en vue de motiver l’organisation à se pencher sur les autres chaines de valeurs notamment l’anacarde, les cultures maraîchères dans les projets futurs.

Le représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Samy Gaiji a promis que ce projet est une première pierre à l’édifice des chaînes de valeurs espérant que dans les mois à venir l’organisation déploiera plus d’investissements sur les autres filières.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]