Affaire « refus du salon présidentiel », propos de Bédié, Touré Mamadou tire à boulet rouge sur Soro

  • Source: : Web-News | Le 14 juin, 2019 à 10:06:31 | Lu 180 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Image d'illustration

Touré Mamadou n'y est pas allé de main morte. Il a littéralement « giflé » l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, au cours de la conférence de presse qu'il a animée, avec Kobenan Kouassi Adjoumani, mardi 11 juin 2019, à l'Éden golf hôtel, à Cocody Riviera golf.

Réagissant aux déclarations du député de Ferkessédougou, qui révélait que le salon présidentiel de l'aéroport Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët lui est désormais refusé, le porte-parole adjoint du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a été sans pitié. « Aucun Premier ministre sous la présidence du président Alassane Ouattara n'a accès au salon présidentiel de l'aéroport. Dans un pays, il y a des règles, il y a un ordre protocolaire. Souvent, on a accompagné le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, il passe par le salon d'honneur. Ça a été le cas du Vice-président Daniel Kablan Duncan, lorsqu'il était Premier ministre. Et ça a été le cas pour le président Ahoussou Jeannot et d'autres personnalités. Maintenant que Guillaume Soro dise que sous Gbagbo, il avait accès au salon présidentiel, les situations d'exception ne peuvent pas être érigées comme règle. Dans le désordre, il y a eu des choses qui étaient possibles », a-t-il flanqué. Avant de marteler : « maintenant, nous sommes dans la normalité, avec le fonctionnement normal d'un État, où on revient sur les règles qui régissent le fonctionnement d'un État. Je pense qu'honnêtement, ces plaintes s'assimilent plus à de l'enfantillage. Pleurer parce qu'on a enlevé le bonbon de la bouche. On va lui demander de grandir un peu ».

Mamadou Touré ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a été invité à commenter le silence de Guillaume Soro concernant la déclaration du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, qui suscite depuis le samedi 8 juin, de nombreuses réactions. « L'une des raisons fondamentales de l'arrivée des Forces nouvelles (Fn, ex-rébellion), à l'époque, à s'engager dans la lutte, c'est la dénonciation de cette politique ...

Lire la suite 

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]