Politique

Affaire "association des FN" : Alain Lobognon allume le RDR

  • Source: : Web-News | Le 22 août, 2017 à 13:08:38 | Lu 809 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Dans une publication, ce mardi  sur Facebook, Alain Lobognon s'en est pris aux détracteurs des Forces Nouvelles, notamment ceux au RDR qui voient de mauvais oeil la renaissance des FN et leur soutien à Soro Guillaume, dans la quête de la réconciliation nationale. 

"Qui écrira notre vraie histoire?", interroge Alain Lobognon avant de se lancer dans ce récit.

"En 1986, face à un auditoire curieux de connaître les péripéties de l'histoire du RDA, le Président Félix Houphouët-Boigny trouva judicieux d'inviter ses proches, ceux qu'il croyait être ses disciples, à écrire son histoire. Les tonnerres d'applaudissements laissèrent penser que de milliers d'ouvrages seraient écrits chaque année sur le premier Président de la République de Côte d'Ivoire. 31 ans se sont écoulées depuis cette conférence mémorable. Bientôt 24 ans qu'il s'en est allé le vieil homme. Et dire que peu de disciples de Félix Houphouët-Boigny ont osé écrire sur lui. Les seuls ouvrages de référence disponibles actuellement en librairie sont le fruit des recherches d'un éminent homme de lettres. Frederic Grah Mel à qui je rends un vibrant hommage.
Qui écrira notre vraie histoire? Certainement pas ceux qui nous vouent de notre vivant aux gémonies et qui, avec les moyens de l'Etat, nous font passer pour ceux que nous ne sommes pas. 
Qui écrira la vraie histoire des Forces Nouvelles? Il n'y a que nous-mêmes. Alors, que de notre vivant des contradicteurs aient le courage d'assumer leurs accusations avec des preuves à l'appui. Les générations futures apprécieront donc sans être contraintes d'accepter des histoires sorties de l'imagination fertile de ceux, qui n'ont pas intérêt à ce que la Vérité soit connues de tous. 
Quand nous créons une association référant aux Forces Nouvelles, notre intention n'est pas celle que nous collent ceux-là qui veulent réécrire l'histoire récente de la Côte d'Ivoire sans nos points de vues. 
Quel mal y a-t-il à rappeler que l'irruption des Forces Nouvelles dans la vie de la Nation ivoirienne ne cache aucun agenda morbide, au moment où la question de la Réconciliation nationale semble irriter certains. Au moment où des concitoyens croupissent en prison pour leurs opinions. Au moment où d'autres concitoyens sont reclus en exil craignant des sanctions. Au moment où les victimes de nos errements collectifs se demandent à quel moment l'Etat de Côte d'Ivoire va se souvenir de leurs souffrances et de leurs attentes avec une vraie politique de reconnaissance des fautes, une politique de réparation et de réhabilitation et un Pardon officiel.
Il n'y a aucun mal à rappeler à tous que si les règles du jeu démocratique et les libertés citoyennes avaient été scrupuleusement respectées en Côte d'Ivoire, notre pays n'aurait pas connu le 19 septembre 2002. Malheureusement, l'on cherche aujourd'hui à recréer de nouvelles circonstances pour conduire la Côte d'Ivoire droit dans le mur. 
Qui écrira notre vraie histoire? Il n'y a que ceux qui ont des ressources qui l'écriront dans le strict respect des souffrances endurées par la Nation afin que nul ne vienne rééditer une nouvelle crise dont la Côte d'Ivoire peut et doit se passer. L'Amicale des Forces Nouvelles ne cherche pas à créer une nouvelle crise en Côte d'Ivoire. Elle cherche à réconcilier les Ivoiriens sur les bases saines qui font le charme de la Démocratie dans une Nation une et indivisible. C'est pourquoi, elle a pris la décision d'oser rappeler chaque fois que de besoin, qu'il faut respecter les règles, les droits et les devoirs du citoyen conformément aux acquis démocratiques des années passés. Que Dieu protège la Côte d'Ivoire."

 

 

Auteur: César DJEDJE MEL - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]