Après la sortie des femmes du Rhdp, des femmes du Pdci de France sonnent la réplique

  • Source: : Web-News | Le 07 février, 2019 à 10:02:20 | Lu 231 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

C’est la réponse du berger à la bergère. Les femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) section de Paris, n’ont pas porté de gants pour répliquer à la sortie de celles du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

C’est Jeannette Taho, présidente de l’Union des femmes du parti démocratique de Côte d’Ivoire (Ufpdci) de la section de Paris (France) qui, dans une déclaration rendue publique dans la soirée du mardi 29 janvier 2019, a voulu recadrer Ehui Odette et Kandia Camara, initiatrices du meeting anti-Bédié du lundi 28 janvier 2019, à Treichville. « Suite aux déclarations honteuses et insultantes de Mme Ehui Odette et de Mme Kandia Camara à l’encontre de notre cher président, SEM Konan Bédié, nous, les femmes de l’Ufpdci Paris, avons été choquées de voir un pareil outrage », a-t-elle dénoncé. « Il n’y a pas si longtemps encore, elles (Kandia Camara et Ehui Odette) étaient à nos côtés, pour embrasser nos objectifs d’avenir. Cependant, elles ont fait le choix de changer de parti, mais cela ne leur donne en aucun cas le droit de porter ce genre de propos », a-t-elle regretté, demandant si Mme Ehui a oublié « qui l’a faite, soutenue et amenée là où elle est ».

Pour la présidente de l’Ufdpci de Paris, l’art de la politique a des vertus qui devront être pratiquées par tout acteur. « Au Pdci-Rda, nous restons dignes, fièrs et respectueux, car nous faisons la politique. Nous conseillons cela aux autres Ivoiriens. En clair, aux pourfendeurs et pourfendeuses du président Henri Konan Bédié, faites de la politique et non de l’enfantillage. Nous ne tolérerons plus de langage déplacé à l’endroit du président Bédié », a-t-elle mis en garde.

Mme Taho, par ailleurs membre du Bureau politique du Pdci, a appelé les Amazones du Pdci, à la mobilisation autour de Bédié pour les batailles à venir. « Malgré les différents changements au sein du parti, nous les femmes, restons unies et apportons notre soutien total au digne fils de Daoukro, courageux, serein, motivé et honorable président. Nous adressons aux militantes, nos chères amazones, de ne pas répondre à de telles bassesses. Et nous les exhortons à se mobiliser et à œuvrer pour notre vision de 2020 », a-t-elle lancé.

 

Auteur: l'infodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]