Belgique: Des manifestants veulent défier Gbagbo

  • Source: : Web-News | Le 17 juin, 2019 à 09:06:16 | Lu 129 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image-d-illustration

Ils ne veulent pas s’en laisser conter. En dépit de l’interdiction répétée de Laurent Gbagbo, par le biais de certains de ses collaborateurs, « des membres de la résistance ivoirienne et africaine » veulent battre le pavé à Bruxelles, en Belgique. C’est dans ce pays que l’ex-président ivoirien vit, depuis le mardi 5 février 2019, après sa libération sous conditions, vendredi 1er février 2019, par la Cour pénale internationale (Cpi).

Ces manifestants, selon le confrère connectionivoirienne.net, annoncent le vendredi 28 juin 2019 comme la date de leur déplacement dans la capitale Belge. « Les organisateurs affirment être en possession d’une autorisation des autorités Belges », écrit le site d’information.

Dans le même texte, un certain Paco Zégbé lance un appel à la mobilisation. « 

Toute la résistance à Bruxelles ; Car 30 € (19 650 F Cfa, Ndlr) Aller / Retour ; Contactez Paco Zégbé ; Se taire pour vouloir plaire, c’est laisser faire l’arbitraire ».

Si les organisateurs de cette manifestation voulaient défier le fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi) et son équipe, ils ne s’y seraient pas pris autrement. Car, dès le lendemain de l’arrivée de l’ex-détenu de la Cpi en Belgique, le Secrétaire général de son parti, Dr Assoa Adou a produit un communiqué, invitant ses partisans à s’abstenir de toute manifestation sur le territoire Belge.

« Le vendredi 1er février 2019, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale a décidé d’une liberté conditionnelle au bénéfice du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, après l’appel du procureur de l’ordonnance de mise en liberté immédiate prise par les juges de première instance le 15 janvier 2019. Le Front populaire ivoirien (Le Parti de Gbagbo, Ndlr) prend note de cette décision et félicite les équipes de défense du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé pour la qualité du travail abattu. Le Front populaire ivoirien salue le courage, l’engagement et la détermination des militantes, militants et sympathisants dans cette épreuve qui dure depuis huit ans. Le Front populaire ivoirien demande cependant aux militants, militantes, sympathisants et à toute la diaspora ivoirienne et africaine, jusqu’à ce que la Chambre d’appel se prononce définitivement sur l’affaire pendante devant elle, de s’abstenir de manifester, d’une manière ou d’une autre, sur le territoire du Royaume de Belgique qui a accepté de recevoir le président Laurent Gbagbo. Le Front populaire ivoirien invite ses militantes, militants et sympathisants à garder le cap, dans la sérénité et la confiance jusqu’à la victoire finale », écrivait Assoa Adou, le mercredi 6 février 2019.

Refus de s’aligner

Comme si cela ne suffisait pas ou comme si l’exhortation du collaborateur de Laurent Gbagbo était tombée dans des oreilles de sourds, la 
représentante du « Parti de Gbagbo » en France métropolitaine, Georgette Nekalo, a, récemment, dans un communiqué, « recommandé vivement aux initiateurs de renoncer à l’organisation d’une marche imminente sur Bruxelles ». «Chers militants, chers camarades africains panafricanistes de la diaspora en France, mené avec intelligence, discipline, et tous les moyens légaux, votre combat pour la libération du président Gbagbo a payé mais n’a pas encore totalement abouti. La Cpi est aujourd’hui dans la confusion et joue inutilement des prolongations dont l’issue est connue : la libération totale et le retour de notre champion au pays. Les manœuvres dilatoires de la Cpi n’auront pas raison de notre discipline et de notre intelligence. Ensemble renonçons aux émotions et à une révolte inutile », a-t-elle souhaité.

« Votre victoire, notre victoire est certaine, dans la discipline, en tenant compte du souhait du président Laurent Gbagbo et de l’excellente ligne de défense de ses avocats. Aussi la représentation du Fpi en France métropolitaine - recommande vivement aux initiateurs de renoncer à l’organisation d’une marche imminente sur Bruxelles ; -décline toute responsabilité quant à telle initiative. Hauts les cœurs, nous triompherons dans la discipline ! Ensemble, évitons toute activité politique en Belgique. Honneur à vous tous, vaillants soldats et intrépides amazones, défenseurs de la liberté», a insisté Georgette Nekalo.

Lire la suite

 

Auteur: linfodrome.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]