Boga Sako : « Si Gbagbo était condamné, nous autres n’allions pas rentrer en Côte d’Ivoire »

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 11 octobre, 2021 à 08:10:03 | Lu 459 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Boga Sako Gervais, président du GRADDH-Afrique

Boga Sako Gervais, président-fondateur du Groupe de réflexion et d’actions pour la démocratie et les droits de l’homme en Afrique (GRADDH-Afrique), fait partie des nombreux ivoiriens rentrés récemment d’exil. Ce retour en terre ivoirienne, l’Enseignant-chercheur à l’Université le doit à l’acquittement définitif de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI).

« Si le Président Gbagbo avait été condamné, nous autres n’allions pas rentrés en Côte d’Ivoire. Tout simplement parce que sa condamnation était notre condamnation », a-t-il confié, hier jeudi 7 octobre 2021, à la 3e édition de Débat sur la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire qui se déroule à l’hôtel Palm club du côté de Cocody.

Selon Boga Sako Gervais qui prenait part au panel sur le thème « Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la CPI : Quelles leçons apprises pour la réconciliation nationale », le procureur de la CPI Ocampo avait déjà condamné l’ancien Président de la République avant le procès.

« Le procureur Ocampo avait déjà condamné Laurent Gbagbo avant même la crise. Si bien que le statut de Rome n’était pas ratifié par la Côte d’Ivoire lorsqu’on le transférait à la Haye », a-t-il fait savoir.


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]