Crise Rhdp-Pdci : Après Ouattara, Bédié déclare la « guerre » à Duncan, le président du Pdci va frapper très fort

  • Source: : Web-News | Le 07 février, 2019 à 10:02:11 | Lu 1174 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) connaîtra, dans les prochaines semaines, une purge totale et intégrale, dans tous ses compartiments.

Vice-présidence, Secrétariat exécutif, Bureau politique, Inspection du parti, Grand Conseil, ainsi que les structures spécialisées, tant au niveau des femmes que des jeunes, seront touchées. C’est un exercice « d’exorcisme » visant à chasser du Pdci, tous ceux qui pactisent avec Daniel Kablan Duncan et son mouvement, le Pdci-Renaissance.

Henri Konan Bédié dit HKB, le président du parti, a déjà, en main, sa serpillière pour mener cette vaste opération de dépoussiérage et de polissage de tous les compartiments du Pdci. Il s’agit, pour lui, de liquider tous les symboles qui touchent au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) que préside Alassane Ouattara, son allié d’hier, devenu un adversaire politique à abattre aujourd’hui.

En recevant les députés, sénateurs, maires, présidents des Conseils régionaux, membres de l’Inspection du parti et ceux des Conseil de l’ordre du Bélier et de discipline du parti, ainsi que les membres du Conseil économique, social, culture et environnemental, à Daoukro le jeudi 31 janvier 2019, dans le cadre d’échanges de vœux de nouvel an, Henri Konan Bédié s’est voulu très clair, dans le contenu de la feuille de « route » qu’il a donnée aux élus et responsables de son parti. Tous les indisciplinés, quels que soient leurs rang et grade dans le parti, doivent être punis. Pour ce qui concerne les élus, cadres et hauts cadres du Pdci, qui ont désobéi à la discipline du parti en allant au Rhdp, le « Sphinx de Daoukro » a choisi, à leur encontre, la tolérance zéro.

Le président du Pdci, qui s’est félicité d’avoir fait échec à toutes les actions visant à « tuer » le parti, veut maintenant réduire à rien, les bras séculiers d’Alassane Ouattara au sein du Pdci. Dans sa ligne de tir, Daniel Kablan Duncan et les ministres et présidents d’Institutions à sa solde au Pdci-Renaissance.

« M’adressant, maintenant aux inspecteurs et aux membres du Conseil de discipline et de l’ordre du Bélier de notre grand parti, je voudrais vous rassurer que les tentatives de liquidation judiciaire de notre grand parti ont toutes échoué. De même, la création du parti unifié Rhdp, le 26 janvier dernier a permis une clarification définitive entre les militants demeurés fidèles au Pdci-rda et ceux qui ont pris par activement aux travaux du congrès de ce parti. Ces derniers se sont auto-exclus volontairement du Pdci en devenant membres du Rhdp unifié, n’en déplaise à ceux d’entre eux qui veulent continuer à tromper nos militants en se proclamant toujours militants du Pdci-Rda, au sortir d’un congrès dont ils ont animé les commissions de travail. Cela n’est pas acceptable. La clarification étant désormais faite. Ils n’ont pas obéi aux mots d’ordre du parti et aux résolutions du 6e congrès extraordinaire tenu le 15 octobre 2018, ici même à Daoukro. Au regard de ce fait majeur, chers Inspecteurs et chers membres du Conseil de discipline, il vous revient, en liaison avec le Secrétariat exécutif du parti, de faire l’évaluation du personnel politique au sein de chacun de nos organes opérationnels que sont le Bureau politique, les délégations départementales, communales et générales. Cet exercice est nécessairement requis pour la stabilité et la redynamisation de tous les organes du parti. Telle est, chers Inspecteurs et chers membres du Conseil de discipline, votre feuille de route pour l’année 2019, année de stabilité et de clarification pour notre marche en vue de la reconquête du pouvoir d’État en 2020 », a dit HKB.

Ce profond réaménagement du Pdci vise au premier chef, les membres fondateurs du mouvement baptisé Pdci-Renaissance que préside le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan. Le projet du mouvement Pdci-Renaissance exposé par Duncan veut que ces fondateurs «  restent au sein du Pdci » pour mener la lutte « interne » pour le retour de Bédié au Rhdp. Pour l’ancien chef de l’État, la création du mouvement Pdci-Renaissance, lancé le 23 décembre 2018, à la patinoire de l’hôtel Ivoire Sofitel pour, officiellement, dire « non à la rupture », avec près de 9 000 militants habillés aux couleurs et à l’effigie du Pdci, est un véritable casus belli.

La réponse à cette déclaration de « guerre » passe, aux yeux de Bédié, par la neutralisation de ce mouvement et la mise sous éteignoir de ces membres fondateurs, dont certains « continuent de se réclamer du Pdci ». La purge que prépare Bédié sera large et profonde. Elle touchera tous les « indisciplinés » qui ont pris part à la création du mouvement conduit par Daniel Kablan Duncan. Les Délégués communaux et départementaux, sur instruction du président du Pdci, ont dressé une liste exhaustive des cadres et militants présents ce 23 décembre 2018 à la patinoire de l’hôtel Ivoire.

Ces sanctions se justifient par le fait que, selon Bédié, cette année 2019 est indiscutablement « une année décisive ». Il compte, dès lors, sur la « détermination des élus pour protéger les acquis démocratiques », gages de la cohésion sociale. « Je vous réitère mes chaleureuses et vives félicitations et vous exhorte à demeurer des élus loyaux et fidèles au parti, à l’opposé de ceux qui ont cédé aux pressions et autres menaces pour aller adhérer, sans conviction, au parti unifié Rhdp », a dit Bédié. Dénonçant « des dérives antidémocratiques caractérisées, entre autres, par l’arrestation d’un parlementaire en exercice et l’inculpation et la requête d’arrestation d’un autre ».

 

Auteur: l'infodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]