Politique

Décès de Boikary Fofana/Affi N’Guessan : « C’est une lourde perte pour la Côte d’Ivoire »

  • Source: : Web-News | Le 19 mai, 2020 à 11:05:46 | Lu 663 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Décès de Boikary Fofana/Affi N’Guessan : « C’est une lourde perte pour la Côte d’Ivoire »

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan se dit attristé par le décès du président du Cosim, Cheick Boikary Fofana, le dimanche 17 mai 2020, à Abidjan, de la pandémie à coronavirus. 

  « On peut dire que l'islam en Côte d'Ivoire se confond avec la vie du Cheick Boikary Fofana. Donc c'est une lourde perte pour la Côte d'Ivoire, mais surtout pour la communauté musulmane, avec sa disparition ce week-end », déclare Affi N’Guessan. Selon le président du Fpi, ce guide religieux était de tous les combats en Côte d’Ivoire.


 « Nous, en tant que responsable politique, nous avions eu plusieurs occasions de rencontres, notamment dans le cadre de la réconciliation nationale. Nous savons que le Cheick était un acteur important du dialogue inter confessionnel et qu'avec les autres communautés religieuses, il a grandement contribué à faire avancer la réconciliation nationale, à faire avancer le dialogue entre les confessions religieuses », a poursuivi Affi NGuessan.


 Suite à cette disparition, le premier responsable de Fpi invite les Ivoiriens à respecter scrupuleusement les mesures barrières édictées par le gouvernement afin de freiner la propagation de la pandémie à coronavirus. 


 « Les circonstances de la disparition du Cheick, du faite de la pandémie du covid-19, nous interpelle tous. Ivoiriens, quelle que soit notre situation sociale, quelle que soit notre place dans cette république, il faut prendre très au sérieux la menace que représente cette maladie. Ne pas négliger les directives, les conseils, les mesures qui sont préconisées par les pouvoirs publics pour faire en sorte que cette maladie, progressivement, disparaisse de notre paysage. Donc les mesures barrières: port du masque, les mesures de distanciations sociales, tout ce qui a été recommandé par le comité de suivi de cette maladie, il faut que nous les respections », a conclu Pascal Affi N’Guessan.

Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]