Politique

Echec de la réconciliation / Lobognon : « Les responsables de la CDVR n'ont point bénéficié du soutien collectif»

  • Source: : Web-News | Le 16 juin, 2017 à 12:06:09 | Lu 700 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Echec de la réconciliation / Lobognon : « Les responsables de la CDVR n'ont point bénéficié du soutien collectif»

Depuis le lancement de la coalition pro-Soro, ‘’Alliance du 3 avril’’, conduite par le député de Fresco, Alain Lobognon, ce dernier fait savoir que leur idée de réconciliation par le pardon de tous est combattue  par des « sont loin d'être blancs comme neige », mais qui réclament justice.   

Dans un message sur les réseaux sociaux, jeudi 15 juin 2017, le député Alain Lobognon déplore l’échec de la réconciliation et accuse le manque de soutien aux responsables de la Commission dialogue, vérité, réconciliation, qu’avait présidée l’ex-premier ministre Charles Konan Banny.

« L'Alliance du 3 Avril dans son appel pour le Pardon et la Réconciliation en Côte d'Ivoire a invité les Ivoiriens à s'approprier la responsabilité collective du Dialogue inclusif afin que très rapidement notre pays recouvre la Paix au nom de l'unité nationale. Certains, qui sont loin d'être blancs comme neige, et qui sont certainement coresponsables de ce qui est arrivé à notre pays brandissent la question de la Justice.

?Faut-il rappeler que les Députés de l'Alliance du 3 Avril ont recommandé à la Justice de tout mettre en œuvre afin d'accélérer les procédures en souffrance depuis plus de 6 ans. Faut-il également rappeler que les interrogations du reste fondées interpellent chacun quant à la repentance, donc à la vérité. 

Je fais partie de ceux qui croient que notre pays a raté l'occasion de régler le sujet de la Réconciliation dès la mise en place de la CDVR dont les responsables n'ont point bénéficié du soutien collectif des Ivoiriens Certains de nos compatriotes ont vu l'existence de cette commission comme une perte de temps et de ressources. Quelle est aujourd'hui la vérité de ce qui s'est passé? Nul n'accepte de reconnaître la position de l'Alliance du 3 Avril qui consiste à confesser la faute collective. Dans ce cas, où se trouve la vérité? Tant que des compatriotes croupiront en prison, les crispations d'une partie du Peuple sonneront comme un refus d'aller à la Réconciliation sincère. Ouvrons les yeux et remettons collectivement en cause la démarche.

L'Alliance ne fait pas la promotion de l'amnésie. L'Alliance prône la sauvegarde de la Mémoire commune afin de permettre à ceux qui doivent donner le Pardon de le faire et surtout à ceux qui n'arrivent pas de faire le deuil de le faire le coeur léger. Construisons ensemble la Mémoire de cette crise afin que ceux qui ont fauté fassent amende honorable et ne croient pas qu'ils sont des victimes de cette crise. 

C'est pourquoi, l'Alliance du 3 Avril n'a pas manqué d'interpeller les religions et les médias qui ont un rôle capital à jouer dans la construction de cette vérité que d'aucuns appellent la repentance. 
Cette démarche a eu des succès dans certains pays où personne ne dit aujourd'hui qu'en accordant le Pardon aux coupables, on a humilié les victimes. Bien au contraire les conditions du cheminement commun ont été créées et depuis lors, on commémore ensemble le souvenir de la crise afin que nul n'en ignore »,
a déclaré Alain Lobognon.

 

 

 

Auteur: César DJEDJE MEL - ivoirematin.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]