Politique

Enrôlement des étrangers sur les listes électorales: L’ex-maire Rdr de Man fait des révélations époustouflantes sur ce qui s’est passé à l’Ouest, sa proposition pour 2020

  • Source: : Web-News | Le 17 juin, 2019 à 08:06:12 | Lu 497 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Le député André Tia, ex-maire de Man a apporté de l’eau au moulin du president du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, au sujet du débat sur les étrangers, en dévoilant ce qui s’est passé, il y a quelques années, sous sa gouvernance dans la capitale du Tonkpi.

Prenant part au meeting organisé par la Jeunesse du Pdci-Rda, ce dimanche 16 juin 2019, à Bouaflé, le député de la commune de Man, André Tia, a fait de graves révélations au sujet des enrôlements de populations étrangères en vue des élections dans sa cironscription. L’ex-maire Rdr de la capitale de la Région du Tonkpi, donnait son avis, en effet, sur l’affaire du ‘’hold-up’’ des étrangers sur la Côte d’Ivoire. Un sujet abordé par le president du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié et qui fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers jours.

Le nouveau transfuge du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp, parti au pouvoir) au Pdci-Rda, a jugé utile d’apporter de la braise à la pipe de son mentor de Daoukro. Pour l’honorable André Tia, Henri Konan Bédié est un « grand visionnaire ». Ce n’est pas un homme qui parle au hasard, et il sait de quoi il parle. « Il parle de problème d’étrangers en Côte d’Ivoire qui ont des papiers, etc. Les gens pensent que c’est pour des questions d’élections forcément qu’il est en train de parler maintenant. Ce sont de grands hommes. Quand ils sont assis, ce qu’ils voient, nous, on est debout mais on ne voit pas ».

Pour corroborer ses propos, l’ex-maire Rdr de Man a tenu à partager à son auditoire de Bouaflé, mais aussi aux Ivoiriens, ce qu’il a vécu en terme d’expérience dans sa circonscription. « Regardez, moi j’ai été maire à Man, et Man fait frontière avec deux pays, la Guinée et le Liberia. Au moment de la crise, Man était dans la zone occupée, Zone CNO (Centre – Nord – Ouest). Les gens sont venus de la Guinée et du Liberia en nombre, et malheur pour nous en son temps, les mairies étaient ouvertes. Qu’est-ce que les gens ont fait ? Les agents de la mairie se promenaient de cours en cours des étrangers pour leur donner des extraits de naissance».

lire la suite sur

 

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]