Le député Alain Lobognon jugé mardi pour divulgation de «nouvelle fausse» ( Avocat)

  • Source: : Web-News | Le 29 janvier, 2019 à 00:01:58 | Lu 323 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Le député Alain Lobognon jugé mardi pour divulgation de «nouvelle fausse» ( Avocat)

Le député ivoirien Alain Lobognon, un proche du président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, incarcéré mi-janvier pour divulgation de « nouvelle fausse» sera jugé mardi à Abidjan, a annoncé, lundi, à APA son Conseil.

« Je confirme que M. Lobognon sera devant le juge mardi pour son procès. Je l’ai rencontré ce matin (lundi). Il a un très bon moral et il est prêt comme toujours», a confié à APA, son avocat, Me Mamadou Diarrassouba dans un entretien téléphonique.

«Nous avons les éléments nécessaires pour le défendre », a ajouté le Conseil de M. Lobognon, estimant que la détention de son client est une « cabale qui est complètement illégale et irrégulière».

Ce procès du député Alain Lobognon va s'ouvrir dans une atmosphère politique délétère entre le président ivoirien Alassane Ouattara et le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro.

En effet, le chef de l'État ivoirien a annoncé dans la matinée de ce lundi, que M. Soro démissionnera de la tête de l'institution parlementaire ivoirienne en février.

Ce dernier, bien qu'élu au parlement sous la bannière du parti présidentiel et encore vice-président du parti d'Alassane Ouattara, a boudé le premier congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) regroupant les partis membres de la coalition au pouvoir qui s'est tenu samedi à Abidjan.

Cette absence de M. Soro à ce conclave n'a été du goût du camp présidentiel ivoirien. Le député de Fresco (Sud-ouest ivoirien) Alain Lobognon poursuivi pour divulgation de nouvelle fausse a été mis sous mandat de dépôt le 15 janvier dernier par le parquet d'Abidjan selon la procédure de flagrant délit et placé en détention à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan ( MACA).

Il est notamment reproché à M. Lobognon d'avoir publié sur twitter que le parquet d'Abidjan avait émis un mandat d'arrêt contre M. Jacques Ehouo, un autre parlementaire poursuivi pour détournement de deniers publics.

Une information considérée erronée par le procureur de la République et qualifiée de « nouvelle fausse » ayant engendré des manifestations.

 

Auteur: APA - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]