Municipales à Port-Bouët : Kouassi Tayoro Lucien, le parrain du ''réseau bonheur'' lance un appel aux populations

  • Source: : Web-News | Le 06 novembre, 2018 à 08:11:41 | Lu 382 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Candidat indépendant à l’élection municipale à Port-Bouët, le parrain du « réseau bonheur », Kouassi Tayoro Lucien, a lancé un message de paix aux populations de cette commune en attendant la reprise du scrutin.

Que nous vaut l’honneur de cette visite ?

C’est une visite de courtoisie. Je voudrais en profiter pour lancer un message à ceux qui m’ont fait confiance, qui m’ont pris comme leur parrain. Il s’agit des membres du réseau bonheur, la section Port-Bouët. C’est le réseau des électeurs libres, des gens qui sont plus ou moins fatigués d’appartenir à des partis politiques parce qu’après 2010, ils ont fait un constat. Ils ont constaté qu’en choisissant les partis politiques, cela les a emmenés dans une situation de guerre qu’ils ne veulent plus revivre. Donc ce sont des gens qui ont déjà entendu des bruits de kalachnikov et qui ne veulent plus vivre ce genre de situation. Je suis venu leur dire de maintenir toujours la flamme de la paix. Qu’ils restent toujours dans cette dynamique de paix, qu’ils n’entrent pas dans la provocation. Le moment venu, je lancerai des mots d’ordre à leur endroit pour que la paix puisse régner dans la commune de Port-Bouët.

Vous disiez dans une précédente interview que le « réseau bonheur » revendique 10 000 membres à Port-Bouët. Pourquoi ne l’a-t-on pas senti lors des municipales du 13 octobre 2018 ?

Le réseau bonheur est en réalité une section du réseau des électeurs libres de Côte d’Ivoire. Port-Bouët revendique 10 000 adhérents. Sur les 122 électeurs inscrits sur la liste électorale de Port-Bouët, ils n’ont pas pu exprimer véritablement leur droit de vote à cause des incidents survenus dans cette commune, lors des élections. Aujourd’hui, tout est dans la main de la justice. Nous attendons le dernier mot de la CEI ou de la justice pour lancer un message à ces électeurs. Mais nous continuons toujours nos actions sociales parce que ce qui nous réunit, en tant qu’électeurs libres, ce sont les actions sociales. La preuve, aujourd’hui, au quartier Eléphant Cocoteraie, j’ai réussi à faire un restaurant pour nourrir gratuitement les orphelins. Ces électeurs libres ne veulent pas de guerre. Donc, Port-Bouët ne doit pas vivre des situations que le pays a déjà connues. Nous voulons que tous les enfants de Port-Bouët prônent la paix. Ces adhérents m’ont pris comme leur parrain. Je voudrais leur dire de rester dans la dynamique de paix que prône toute la Côte d’Ivoire.

On a appris que certains candidats indépendants se seraient ralliés à d’autres poids lourds en vue de la reprise des élections municipales à Port Bouet. Avez-vous été tenté d’aller vers un de ces poids lourds ?

Je voudrais expliquer à la population que nous ne sommes pas à la présidentielle. C’est quand nous sommes à la présidentielle que certains candidats peuvent se rallier à l’un des deux candidats arrivés en tête au premier tour. Nous sommes toujours candidat aux municipales à Port-Bouët. Pour l’instant, je ne peux pas dire grande chose sur ces ralliements. J’observe jusqu’à ce que Dieu en qui j’ai mis ma confiance me guide. Mais pour l’instant, je n’ai pas fait de ralliement.

Etes-vous confiant pour la suite ?

Je suis très confiant pour la suite. Moi, ce n’est pas forcément d’être le maire de la commune de Port-Bouët qui m’importe. Mon objectif est que les actions sociales que j’ai entamées au niveau du réseau bonheur se poursuivent pour que la population se sente à l’aise.

Avez-vous un appel à lancer ?

C’est de demander à tous les candidats à l’élection municipale de Port-Bouët d’éviter les actions qui vont nous plonger dans une crise qu’on ne pourra pas maitriser. Je souhaite que la paix règne à Port-Bouët, que chacun puisse circuler librement et que les différentes communautés puissent se côtoyer comme auparavant.

 

Auteur: Linfodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]