Plateforme de l'opposition: Affoussiata explique la position de Soro

  • Source: : Web-News | Le 04 mars, 2019 à 09:03:49 | Lu 371 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

Annoncé à cette assemblée plénière des partis et groupements politiques de l'opposition, Guillaume Soro, président du Comité politique (Cp), a brillé par son absence.

Cette absence n'est pas passée inaperçue. Raison pour laquelle, les nombreux journalistes présents hier, vendredi 1er mars au siège du Pdci-Rda, ont pris d'assaut Me Affoussiata Bamba-Lamine, proche de l'ex-président de l'Assemblée nationale pour en savoir davantage. «Il était annoncé, c'est vrai», a d'abord reconnu l'ancienne ministre de la Communication. «Mais, nous avons dit que le Comité politique qui a été créé n'est pas un parti politique, n'est pas un mouvement. Donc, il faut que nous soyons cohérents avec nous-mêmes. Je ne peux pas venir signer au nom du Comité politique lorsqu'il n'est pas un parti politique», a-t-elle ensuite justifié. «Nous sommes là pour dire que nous sommes associés. Nous avons travaillé pendant tous les débats. Nous étions là lorsque les différents partis politiques ont signé une déclaration commune. Nous étions là lorsque nous avons entamé les travaux», a-t-elle ajouté, précisant que «des collaborateurs ont participé à toutes les commissions». «Ce document nous engage au même titre que ceux qui l'ont signé. C'est le contenu qui est important et pas la forme. Ma présence, elle seule, suffit pour montrer que je suis engagée au même titre que les autres», a-t-elle conclu.

L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, a signé vendredi 15 février 2019 à Abidjan, une semaine après sa démission, l’acte fondateur d’un Comité politique, un «outil» visant «sa participation au débat et à la vie publique» ainsi qu'à «l’expression démocratique». Ce Comité politique a notamment pour mission de «mener des réflexions sur les grandes questions d’intérêt national et proposer des instruments et des cadres de promotion de la démocratie, de l’Etat de droit et d’affermissement des valeurs républicaines». Il vise en outre à examiner les questions qui lui sont soumises par le président, selon le texte fondateur.

 

Auteur: linfodrome.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]