Politique nationale: Plusieurs ministres écourtent leur séjour à l'extérieur, un remaniement en vu

  • Source: : Web-News | Le 28 février, 2019 à 09:02:10 | Lu 429 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

La confidence émane de l'entourage d'un membre du gouvernement Gon Coulibaly. En début de semaine dernière, plusieurs ministres en mission à l'extérieur ont dû écourter leur séjour. Ils ont été enjoints par le président de la République, Alassane Ouattara, de regagner Abidjan, croit savoir notre source.

Si Mamadou Touré, le ministre de la promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes, présent sur le sol français pour des raisons personnelles et de lobbying pour le compte du Rhdp, achevait son séjour, son départ a surpris certains de ses proches qui l'ont trouvé précipité.

Le ministre de l'Artisanat, Sidiki Konaté, a dû, selon un de ses proches, partir expressément de Paris parce que convoqué à Abidjan. Sidiki Konaté avait précédemment séjourné en Allemagne.

Quant au médiatisé Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, arrivé à Paris pour le Salon international de l'agriculture (Sia) et pour des actions en faveur de son mouvement « Sur les traces d'Houphouët-Boigny », il est réparti bien avant même l'ouverture du salon parisien, motif principal de sa venue dans l'Hexagone.

Concernant le ministre de l'Agriculture et du Développement durable, Coulibaly Sangafowa, il était également à Paris pour le Sia. Attendu en Italie, lundi 25 février 2019, le ministre de l'Agriculture et du Développement durable a été représenté par son directeur de cabinet.

Une source diplomatique impute ces « bouleversements » de calendrier à un remaniement ministériel en préparation. Des consultations seraient en cours afin de remanier l'actuelle équipe gouvernementale. A côté de cela, de nombreux dossiers importants touchant à la vie de la nation auraient nécessité le rappel de plusieurs ministres. « Nous ne confirmons pas ces informations. Personne n'a été rappelé », a réagi, mardi 26 février, dans la soirée une source gouvernementale jointe à Abidjan.

Il est de notoriété que le chef de l’État, Alassane Ouattara, avait annoncé, fin septembre, un « remaniement ministériel après les élections locales » d'octobre 2018. Ces élections avaient connu un deuxième tour avec les partielles de décembre 2018, ajournant du coup la mise en œuvre de la promesse présidentielle.

 

Auteur: linfodrome.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]