Politique

Reprise du dialogue politique : Faire prévaloir la paix, la réconciliation et la cohésion sociale

  • Source: : Web-News | Le 21 janvier, 2022 à 09:01:35 | Lu 185 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Reprise du dialogue politique : Faire prévaloir la paix, la réconciliation et la cohésion sociale

C’est parti ! Le top départ de la phase pratique du dialogue politique a démarré, le jeudi 20 janvier 2022, après le lancement officiel, le 16 décembre 2021, en présence du Premier ministre Patrick Achi. Après quoi, il a été question de procéder au dépôt des propositions de thèmes par les représentants des partis politiques et des Ong de la société civile.

A ce sujet, au cours de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres du mercredi 19 janvier, le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly a salué, à sa juste valeur, les efforts fournis par les formations politiques, après le dépôt de ces différents thèmes.

« Nous tenons à saluer la participation de chaque parti politique quant à la fourniture des termes de références, tels que demandés par le ministère de l’Intérieur, afin de permettre que ce dialogue soit mieux structuré en prenant en compte leurs préoccupations », a-t-il affirmé, face aux journalistes.

Le jeudi 20 janvier, premier jour à proprement parler des pourparlers, la présentation de ces sujets de discussions étaient au centre des discussions. Il s’agissait en réalité de dégager, de façon consensuelle, les sujets clés qui vont sous-tendre le processus, ainsi engagé.

Ici, se situent donc les enjeux majeurs de ce processus. Pourquoi un dialogue inclusif qui prend en compte le parti au pouvoir, les acteurs de l’opposition et la société civile ? Pour le gouvernement, ces enjeux sont de taille.

A ce titre, pour le porte-parole du gouvernement, «le dialogue politique constitue une particularité ivoirienne qui permet de créer un cadre de concertation entre l’opposition et le gouvernement, librement décidé par le Chef de l’État Alassane Ouattara. Ce dialogue permet de renforcer la cohésion sociale ».

Aussi, n’a-t-il pas hésité à inviter l’opposition à saisir la perche tendue pour poser de façon judicieuse les préoccupations qui permettent à la Côte d’Ivoire d’asseoir définitivement la paix, la réconciliation et la cohésion sociale. « Pour nous, cela est une opportunité à saisir, car ailleurs dans des démocraties, le pouvoir gouverne et l’opposition s’oppose », a alors affirmé Amadou Coulibaly.

De ce fait, les thématiques à mettre en avant pour conduire au mieux le dialogue politique devraient, en fin de compte, prendre en compte des sujets qui réconcilient et sèment la graine de la paix entre Ivoiriens.


Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]