Kobenan Kouassi Adjoumani: « Si on arrête Bédié, je vais demander pardon»

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 11 juin, 2019 à 22:06:10 | Lu 1005 fois | 2 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Kobenan Kouassi Adjoumani, porte parole du RHDP

Face à la presse ce mardi 11 juin, Kobenan Kouassi Adjoumani a fait savoir que le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, qu’il accuse de propos xénophobes, tombe sous le coup de la loi.

« Ce que M. Bédié doit savoir, c’est que ses appels à la haine et à la révolte sont constitutifs d’infractions prévues et punies par le code pénal ivoirien. En effet, en excitant les citoyens à s’armer les uns contre les autres, le président Bédié tombe sous le coup de l’article 158 alinéa 2 du code pénal qui dispose que : “Est puni de l’emprisonnement à vie l’attentat dont le but est (...) d’exciter les citoyens ou les habitants à s’armer contre l’autorité de l’Etat ou à s’armer les uns contre les autres”. Ironie du sort, ces dispositions proviennent de la loi N°95-522 du 6 juillet 1995 et adoptée justement à l’initiative de M. Bédié alors Président de la République, pour protéger son régime », a-t-il rappelé.

Puis de déduire : « En clair, M. Bédié tombe sous le coup de la loi qu’il avait lui-même fait adopter. »

Toutefois pour le porte-parole du RHDP, si d’aventure l’ex Président ivoirien est arrêté, il plaidera en sa faveur auprès des autorités judiciaires pour qu’il soit relâché.

« Si on arrête Bédié, je vais demander pardon pour qu’on le libère », a-t-il dit.


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (2)


Anonyme En Juin, 2019 (04:41 AM) 0 FansN°: 1
Bjr à tous , pourquoi disait-on que la Côte d'Ivoire était un pays de la paix ?
Anonyme En Juin, 2019 (17:56 PM) 0 FansN°: 2
Arrêtez vos inepties Mr Adjoumani. Si les ivoiriens s'arment, ce sera contre les étrangers armés dont parle Bédié et non contre leurs compatriotes

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]