Situation socio-politique en Côte d'Ivoire: Le CNDH invite les populations à cultiver la cohabitation pacifique

  • Source: : Web-News | Le 20 mai, 2019 à 12:05:31 | Lu 179 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image-d-illustration

DECLARATION DU CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L’HOMME (CNDH) RELATIVE AUX RECENTS EVENEMENTS DE BIN-HOUNIEN, AGBOVILLE, NDOUCI, SIPILOU, ABENGOUROU ET BEOUMI

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) observe avec regret, depuis plus d’un mois, des affrontements intercommunautaires et des actes d’incivisme à Bin-Houyé, Agboville, Ndouci, Sipilou et Abengourou avec son corollaire de violations des droits de l’Homme.


Le mercredi 15 mai 2019, à Béoumi, suite à un accident de la circulation entre un véhicule de transport en commun de voyageurs communément appelé « Massa » et une « moto-taxi », une vive altercation éclate entre les deux conducteurs de ces engins, après la destruction volontaire de certains accessoires de la « moto-taxi » par l’apprenti du chauffeur du « Massa ».


Cet acte va déclencher une bagarre rangée entre les conducteurs de « moto-taxi » et les apprentis de « Massa ». Le décès du conducteur de moto-taxi fait virer ladite altercation en un affrontement communautaire entre Malinké et Kôdê.


Le Préfet du département de Béoumi a institué le 16 mai 2019 un couvre-feu de 18h à 6h.
Le bilan fait état de neuf (09) morts et quatre-vingt-dix-neuf (99) blessés, de nombreuses populations déplacées et environ trois cents (300) personnes ont trouvé refuge à l’hôpital général de Béoumi pendant les affrontements.


Outre Béoumi, des atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique ou au droit à la propriété ont été observés dans les localités suivantes :
-Du 30 mars 2019 au 1er avril, à Bin- Houyé (Département de Zouan -Hounien), un accident mortel soulève le courroux des populations qui mettent à sac le marché de ladite localité avant de l’incendier.


- Le 12 avril 2019, à Agboville, suite à l’agression d’un jeune lycéen d’ethnie Abbey, Bedou Enoch, retrouvé la veille grièvement blessé devant le lycée Moderne d’Agboville, des affrontements entre jeunes Abbey et jeunes Malinké, font état de nombreuses personnes, non parties au conflit, victimes d’agressions physiques, de coups et blessures ainsi que des destructions de biens.


- Du 11 au 13 avril 2019, à N’douci, un conflit oppose jeunes Abbey et jeunes Malinké au marché de la ville pour le contrôle de fumoirs.
- Le 14 mai 2019, à Sipilou, suite à une bavure policière ayant occasionné le décès d’un jeune conducteur de moto-taxi, les populations se soulèvent et saccagent des biens publics et privés.


- Le 18 mai 2019, à Abengourou, un conflit foncier opposant deux tendances de la communauté musulmane vire à l’affrontement faisant des blessés graves.

Lire la suite

 

Auteur: fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]