Une Vice-présidente de l'Assemblée nationale recadre Traoré Mariam

  • Source: : Web-News | Le 08 février, 2019 à 09:02:22 | Lu 602 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

imge-d-illustration

De passage à Gagnoa, le samedi 2 février 2019, la Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Dogo Myss Belmonde, a réagi à la sortie de la députée de Tengrela, Traoré Mariam, en marge d’une cérémonie de réjouissance des femmes de Bassehoa, dans la sous-préfecture de Guibéroua, dont elle était la marraine.

Cette sortie de la députée Traoré Mariam a défrayé la chronique sur les réseaux sociaux. L’élue du peuple, dans une vidéo, adressait une réplique aux femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), dans un langage fortement décrié. Pour la députée de Guibéroua-Dignago-Galébré, par ailleurs cadre du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), les militants du parti présidentiel dont le premier congrès ordinaire s'est tenu le 26 janvier 2019, doivent prendre de la hauteur face à certaines situations. « Face aux critiques, face aux injures, nous devons répondre par le travail, par nos actions. C’est uniquement notre façon d’agir, qui amènera les autres à nous suivre. Ce n’est pas en répondant aux injures que nous allons attirer les autres vers nous », a réagi la parlementaire. Dogo Myss Belmonde a donc saisi cette occasion, pour inviter les femmes à relever le niveau du débat politique. « Si la femme doit faire la politique comme les hommes, on aura manqué quelque chose. Les hommes se battent, les hommes s’insultent, nous n’allons pas descendre à ce niveau-là. C’est vrai qu’en politique, on dit que tous les coups sont permis, même les plus bas, mais en tant que femme, il nous revient d’assainir la politique. Nous n’avons pas à descendre le langage aussi bas. Il nous revient de remonter le débat », s’est-elle exprimée.

La députée de Guibéroua-Dignago-Galébré a, par ailleurs, invité les femmes de sa circonscription électorale, qui ont toujours œuvré à ses côtés dans le cadre du Rhdp, à se mettre en ordre de bataille, en vue de l'élection présidentielle de 2020. Elle a encouragé ces femmes à consolider leur union par le travail, car dira-t-elle, c’est la seule façon d’attirer les autres femmes au Rhdp. Pour Dogo Myss Belmonde, le défi du Rhdp dans la région du Gôh, est de consolider sa position de leader aux futures élections, et cela passe, à l'en croire, par le travail assidu sur le terrain.

 

Auteur: l'infodrome - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]