Sante

Rejet de Soro par le RDR pour 2020 : Qui est donc le père de la rébellion de 2002 ?

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 17 juillet, 2017 à 11:07:06 | Lu 829 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Depuis peu, on assiste à une guerre ouverte entre le clan Alassane Ouattara et le clan pro-Soro au sein du RHDP, et singulièrement au sein du Rassemblement des Républicains (RDR). Une guerre relative à l’après Ouattara, en 2020, qui avait démarré au lendemain de la présidentielle de 2015.

Soro Guillaume se présente comme la personnalité au sein du régime Ouattara qui mérite de succéder au président actuel. Selon les supporters de Soro, le RDR le lui doit pour sa contribution à l’élection d’Alassane Ouattara au travers de la rébellion armée de 2002, qui a finalement eu raison de Laurent Gbagbo, en 2011, au terme de la guerre post-électorale. Mais le RDR ne l’entend pas de cette oreille.

Face à cet argument de reconnaissance brandi par les partisans de Soro en début de l’année dernière, Amadou Soumahoro, SG du RDR, déclarait: “Nous ne devons rien à qui que ce soit”, rapporte la Une de Nord-Sud Quotidien du 6 mars 2016. Au RDR, tout a été mis en œuvre pour empêcher Soro Guillaume d’avoir une place qui lui permettrait de s’imposer. En somme, il a été rejeté.

Un rejet qui a conduit finalement à la création de plusieurs mouvements soroïstes pour soutenir et imposer Soro. Même le mouvement rebelle des forces nouvelles, qu’on croyait disparu, a refait surface pour prendre part au combat pour la candidature de Soro à la présidentielle de 2020.

A ce niveau, une question trottine les esprits. Si Soro Guillaume est le père de la rébellion, tel qu’il l’a assumée dans son livre ‘’pourquoi je suis devenu rebelle’’ et que Ouattara n’en est que l’usufruitier (le RDR n’a pas jamais assumé la rébellion contre Gbagbo, encore moins Ouattara qui a toujours rejeté les accusations de Laurent Gbagbo qui lui attribuait la paternité de la rébellion), pourquoi ne pas lui donner, comme on le dit en Côte d’Ivoire, « sa chose » pour laquelle il a combattu Laurent Gbagbo ?

Sinon, que signifie ce non du RDR ? Le parti d’Alassane Ouattara veut-il simplement voler à arracher Soro Guillaume le fruit de « son labeur » ou tente-il sournoisement d’avouer qu’il est le vrai auteur de la rébellion de 2002 et de la revendiquer, chose qu’il a toujours nié, malgré les nombreuses accusations ?

La logique aurait voulu qu’après l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir, raison première de la rébellion de 2002, et ses deux mandats à la tête de la Côte d’Ivoire, que le RDR se réfère aux Forces nouvelles, son allié, pour la suite en ce qui concerne la succession au clan au pouvoir. Loin de nous l’idée que la Côte d’Ivoire doit être dirigée par des rebelles. Puisque c’est aux Ivoiriens de décider qui doit diriger le pays.

 

 

 

Auteur: César DJEDJE MEL - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]