Affaire des six ressortissantes chinoises victimes de proxénétisme et de traite de personnes : Une délégation de l’ambassade chez la Ministre Mariatou Koné

  • Source: : Web-News | Le 27 août, 2017 à 09:08:11 | Lu 666 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Affaire des six ressortissantes chinoises victimes de proxénétisme et de traite de personnes : Une délégation de l’ambassade chez la Ministre Mariatou Koné

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité a reçu le jeudi 28 août 2017 à son cabinet, la visite d’une délégation de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire conduite par son premier conseiller, Qian Lixia. Cette rencontre a enregistré également la participation de la procureure adjointe de la République, la magistrate Zletey Noelle.

Selon le premier conseiller de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, cette visite se situe dans le cadre du suivi de l’affaire des six ressortissantes chinoises victimes de proxénétisme et de traite de personnes perpétrés par deux indélicats de nationalité chinoise résidant à Abidjan. « Nous sommes venus nous informer sur la suite de l’affaire impliquant nos ressortissants et surtout réitérer la position de notre Ambassade. Tout ressortissant chinois en Côte d’Ivoire doit impérativement se soumettre aux lois en vigueur. Les contrevenants, subiront la rigueur de la loi », a insisté Qian Lixia.

La magistrate ZleteyNoelle, procureure adjointe au tribunal de première instance du Plateau, a saisi cette occasion pour faire le point sur l’état d’avancement de la procédure. « L’affaire est à l’instruction. Le juge a déjà entendu les mis en causes qui sont sous mandat de dépôt et sont en détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Sous peu, il entendra egalement les plaignantes. Apres cette étape, il appréciera et vous serez informés de la date du procès », a rappelé la magistrate. 

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre en charge des femmes n’a pas manqué de rappeler la volonté du Gouvernement de porter assistance à toute personne en détresse sur le sol ivoirien sans distinction de nationalité. « C’est une affaire entre Chinois. Mais une femme en détresse sur le sol ivoirien qui, en plus, est victime de violence sexuelle, je me dois de lui porter assistance. Cette affaire suit son cours et nous veillerons à ce que toute la lumière soit faite, surtout que la Côte d’ Ivoire s’est dotée d’une loi en sur la traite des personnes », s’est voulue très ferme la Ministre.

Pour rappel, en juillet dernier, six dames de nationalité chinoises dont l’âge est compris entre 24 et 38 ans se sont retrouvées à Abidjan à l’invitation de leur compatriote résidant à Abidjan. Celui-ci, leur aurait promis un emploi et de meilleures conditions de vie. Sur le sol ivoirien, les réalités seront tout autres. L’emploi promis n’était tout autre que la prostitution.

 

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]