Concours de plaidoirie sur le Droit international humanitaire : l’INFJ remporte la finale

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 11 octobre, 2019 à 22:10:08 | Lu 1495 fois | 1 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

L'INFJ vainqueur du concours de plaidoirie sur le Droit international humanitaire

L’Institut national de formation judiciaire (INFJ) est le lauréat du concours de plaidoirie sur le Droit international humanitaire (DIH) organisé  par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Ce vendredi 11 octobre 2019 à la faculté de Droit de l’Université Félix Houphouët-Boigny, dans la peau de la défense, les étudiants du DIH se sont brillamment imposé face à leurs adversaires de la Chaire Unesco représentant le bureau du procureur.  Dans un français châtié avec les termes juridiques qui vont avec, ils ont séduit le jury et le nombreux public qui a effectué le déplacement.  

En effet, le cas pratique à leur soumis faisait état de ce qu’un Colonel nommé Atcholiè, ex Président de la Blackissie, avait enfreint aux règles du Droit international humanitaire lors d’un conflit. Aussi s’est-il retrouvé devant le Tribunal spécial du Gnaga.

Pour le bureau du procureur, entre le 1er et le 13 avril 2019, le Colonel Atcholiè s’est rendu coupable de crimes de guerre et de crime contre l’humanité.

« Le Colonel Atcholiè, Srantè, est auteur de maltraitances des civiles déplacés, de recrutement forcé d’enfants, de la réquisition des camions de la Croix rouge pour mener des attaques en territoire ennemie, des viols et autres violations sexuelles sur les populations de la province de Kessolie et de Cassagrande », accusé le bureau du procureur.

En réaction, la défense a d’emblée qualifié incompétente le tribunal spécial à juger son client et par ricochet, le bureau du procureur n'est pas fondé à le poursuivre. Et pour cause, « le conflit est non international. Au regard de cette qualification, les chefs d'accusation tombent comme un château de carte ». En outre, pour elle, le rapport factuel ne relève aucune preuve de ce que le Colonel Atcholiè est coupable des faits qui lui sont reprochés. Des arguments qui ont pesé lourd dans la balance.

En toute logique, le prix du meilleur plaideur est revenu à Goulé Arsène de la défense. Il obtient ainsi le droit, avec ses deux condisciples de l'INFJ, d’aller défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire en Tunisie en 2020 au concours régional du DIH.

Le concours de plaidoirie sur le DIH est ouvert tous les deux ans et adressé aux étudiants inscrits en droit international. Il est demandé aux étudiants participants de camper des jeux de rôle sur un cas pratique en situation de conflit. Pour cette année, ce sont au total 30 étudiants issus des Universités Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, Alassane Ouatara de Bouaké, Lorougnon Guédé de Daloa, Al Fourquane et Méthodiste, ainsi que la Chaire Unesco et l’INFJ.


Auteur: Pierre Ephèse - Ivoirematin-News


Commentaire (1)


Anonyme En Octobre, 2019 (15:36 PM) 0 FansN°: 1

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]