Enseignement supérieur : Les enseignants se réorganisent pour relancer le combat syndical

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 20 mai, 2019 à 13:05:01 | Lu 426 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image-d-illustration

Les enseignants des universités et écoles supérieures publiques sont en action pour relancer le combat syndical qui, selon eux faiblit, du fait des divisions. Des fondateurs de certains de certains syndicats mettent en place une nouvelle plateforme syndicale, tel qu’indique ce communiqué signé du professeur Traoré Flavien, fondateur de la Coordination nationale des enseignants et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), dont nous reçu copie, le 18 mai.

« Avec le SYNARES, l’UNESUR, la CNEC Originale, la CNEC Nationale, le SYLEC et la CODEC… force est de reconnaitre que le mouvement syndical en milieu Universitaire s’effrite et s’essouffle.

Cette situation de crise n’est ni à l’avantage des Enseignants du Supérieur et des Chercheurs qui n’ont plus une organisation capable de défendre efficacement leurs intérêts matériels et moraux, ni dans l’intérêt de l’Administration qui n’a pas un interlocuteur crédible, même si l’intersyndicale tente de combler ce vide.

Pour cela, les membres fondateurs avec à leur tête le Professeur Traore Flavien proposent le retour à la ligne syndicale d’antan et l’organisation d’un congrès unitaire de la CNEC ouvert à tous. Nous sommes convaincus que cette démarche permettra à notre communauté de renouer avec le succès des luttes mémorables de 2005 à 2011.

Pour donner une idée de l’organisation syndicale unitaire à mettre en place, les membres fondateurs ont convenu d’élaborer de nouveaux Statuts et Règlement intérieur qu’ils soumettent à l’appréciation de la communauté universitaire afin de les parfaire.

Sachant que certains collègues n’ont pas une culture syndicale, nous leur adressons en fichier attaché La charte de la Société civile ivoirienne adoptée le 15 février 2008 par les États Généraux de la Société Civile Ivoirienne.

Ce document permet de vérifier par comparaison, si l’organisation qu’on souhaite mettre en place respecte les principes d’indépendance, de démocratie et de transparence qui sont des normes internationale.

Outre la rédaction de ces nouveaux textes, les membres fondateurs de la CNEC entreprennent des consultations en vue de préparer une série de rencontres d’échanges avec les Enseignants et les Chercheurs des Universités, Grandes Ecoles et Centres de Recherche de Côte d’Ivoire », a-t-il écrit.

 

Auteur: Cesar Djedjemel - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]