La médiation de la ministre Anne Ouloto aboutit au retour au calme à Guiglo

  • Source: : Web-News | Le 02 novembre, 2017 à 08:11:01 | Lu 652 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

La médiation de la ministre Anne Ouloto aboutit au retour au calme à Guiglo

 Le conflit intercommunautaire entre les communautés wê et baoulé commence à aborder un virage résolument tourné vers l'apaisement grâce à la médiation de la ministre Anne Ouloto, a constaté l’AIP sur place.

L’entregent de la ministre de l’Environnement, de la Salubrité publique et du Développement durable, dépêchée par le gouvernement sur le terrain avait permis, notamment, une trêve d'une semaine entre les autochtones et les allochtones.

Suite à cette trêve, une délégation conduite par la ministre Anne Ouloto composée des cadres et élus des quatre départements de la région du Cavally s'est rendue de nouveau à Guiglo, du 27 au 29 octobre.

Lors de cette rencontre entre la ministre Anne Ouloto et les responsables des communautés Baoulé installées dans la forêt classée, les chefs traditionnels de la région et l'ensemble des associations de jeunes wê, les différents acteurs de la crise se sont engagés, de nouveau, à fumer le calumet de la paix.

Une feuille de route a été établie qui comprend une vaste tournée des chefs et des jeunes wê dans tous les quatre départements pour expliquer l'ensemble des résolutions et permettre le retour des populations Baoulé déplacés dans leurs localités.

Une grande réunion entre ces communautés ethniques se tiendra, à l'issue de cette tournée, pour sceller définitivement la réconciliation. Anne Ouloto a mis en garde tous ceux qui tenteront de contourner les nouvelles résolutions, exigeant une vigilance accrue des forces de l’ordre pour la sécurité de tous.

Ce conflits intercommunautaire a fait sept morts dans l’ouest ivoirien, avait annoncé, mercredi, le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Nabagné Koné, avec "28 blessés, deux cas de viol et quatre campements incendiés et pillés et 806 personnes enregistrées dans les sites de recasement, rappelle-t-on.

 

Auteur: - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]