Mardi 05 Mars, 2024 - 1:21 PM / Abidjan +33
Mardi 05 Mars, 2024 - 1:21 PM / Abidjan +33
Sport

La Russie écrase l'Arabie saoudite en match d'ouverture

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
image d-illustration

La Russie n'aurait pu rêver mieux: une démonstration 5 à 0, contre une Arabie saoudite à côté de ses crampons, en match d'ouverture de "son" Mondial 2018, jeudi à Moscou, sous les yeux de Vladimir Poutine, soucieux de profiter de ce tournoi pour redorer l'image brouillée de son pays en Occident. Mais il n'y a pas de bonne Coupe du monde sans polémique: la popstar Robbie Williams, chanteur de la courte cérémonie d'ouverture, a adressé un doigt d'honneur à une caméra, devenu viral sur les réseaux sociaux. 

Tout avait commencé sur un ton plus policé et politique. "Je vous félicite pour le début du plus grand tournoi sportif du monde", a déclaré Vladimir Poutine, ouvrant ainsi officiellement le Mondial devant les 80.000 spectateurs au stade Loujniki. Le président russe, s'est montré magnanime au moment du premier but en serrant la main du prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, dans une tribune officielle qui n'avait pas fait le plein des grands de ce monde.

L'opération séduction de la Russie avait commencé dans la matinée quand le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, annonçait avoir été libéré. "Je suis de nouveau avec vous après un séjour de 30 jours en détention. Je suis terriblement heureux d'être en liberté", a-t-il écrit sur Twitter. La justice russe l'avait condamné pour avoir organisé une manifestation deux jours avant l'investiture de Vladimir Poutine à un quatrième mandat présidentiel. Et le football? La Russie, qui n'avait pas gagné en 2018, est bien partie sur de bons rails avec des buts de Youri Gazinsky (12e minute), Denis Cheryshev (43e minute puis 90e+1), Artem Dzyuba (71e) et Alexander Golovin (90e+4). Maintenant, place au premier choc que la planète foot attend: Portugal-Espagne, vendredi à Sotchi (20h00 françaises). Le casting est sublime avec Cristiano Ronaldo, quintuple Ballon d'Or, et le scenario dément: L'Espagne s'est séparée mercredi de son sélectionneur Julen Lopetegui qui a eu la mauvaise idée d'annoncer mardi son départ pour le Real Madrid après le tournoi... 

La VAR déboule

C'est Fernando Hierro, ancien défenseur emblématique de la Roja, qui prend les manettes d'une équipe considérée avant ce psychodrame comme un des favoris.  Qui d'autre peut prétendre encore soulever la Coupe du monde le 15 juillet ? Les noms qui reviennent dans la bouche des anciennes vedettes sont le Brésil, l'Allemagne ou encore la France avec sa collection de petits prodiges (Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Thomas Lemar, etc.)

Lire la suite 

 
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR