Sport

PSG: L'AVOCAT DE LA LIGA DEMANDE À LA MINISTRE DES SPORTS D'ANNULER LE CONTRAT DE MBAPPÉ

  • Source: : Web-News | Le 17 juin, 2022 à 13:06:35 | Lu 297 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

PSG: L'AVOCAT DE LA LIGA DEMANDE À LA MINISTRE DES SPORTS D'ANNULER LE CONTRAT DE MBAPPÉ

Ce vendredi, Juan Branco a dévoilé les contours de son action en tant qu'avocat de la Liga afin d'obtenir des sanctions contre le PSG suite à la prolongation de Kylian Mbappé lors du mercato.

 Le représentant de Javier Tebas devant la justice française en a appelé à la ministre Amélie Oudéa-Castera et veut porter l'affaire au niveau européen.

En prolongeant Kylian Mbappé au nez et à la barbe du Real Madrid, le PSG a signé un superbe coup sur le plan sportif. Mais le club francilien, au-delà de frustrer Florentino Perez et les Madrilènes, s'est attiré les foudres de la Liga et de son bouillant président Javier Tebas. 

Après la plainte déposée par l'instance espagnole auprès de l'UEFA, son avocat en France a présenté les contours des différents recours qui vont être lancés devant la justice française et européenne. Mais d'abord, Juan Branco a confirmé ce vendredi qu'il allait demander à la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera d'intervenir dans ce dossier.

"Nous allons demander l'abrogation de l'homologation du contrat de Mbappé à la ministre des Sports car c'est l'autorité de tutelle des administrations sportives et la LFP agit par délégation de la FFF, a indiqué l'avocat face à la presse. Par la suite, nous allons faire un recours auprès de la LFP afin qu'elle agisse via sa commission juridique la DNCG afin d'opérer un contrôle d'opportunité sur les comptes du PSG. C'est une démarche juridique qui nous permettra d'établir si le contrat de Mbappé est bien dans les paramètres économiques qui sont imposés par les règlements de la DNCG et fair-play financier de l'UEFA."


Un effet domino après l'annulation du contrat de Mbappé?

Au lendemain de son passage sur RMC dans l'émission l'After Foot, Juan Branco a une nouvelle fois présenté son projet dans cette affaire contre le PSG. Selon lui, Paris a contourné les règles et menti à la DNCG dès son passage en juin 2021. De ce fait, Kylian Mbappé n'aurait jamais dû être autorisé à prolonger avec le club de Ligue 1.

"Ce sont des démarches parallèles menées à l’échelle nationale et qui vont déboucher, si elles n’obtiennent pas de résultats, sur une procédure qui est prête et qui sera déposée au tribunal administratif de Paris. Elle consistera à demander à la juridiction administrative et au Conseil d'Etat, si jamais elle ne nous donne pas raison, d’obtenir cette abrogation de l’homologation du contrat, a enchaîné l'avocat face aux journalistes. Avec tous les effets que cela produit. C’est à dire l’incapacité pour le Paris Saint-Germain d’invalider ce contrat ou de lui donner des effets. Par ricochet, cela fera que tout contrat signé par le PSG après le 25 juillet 2021 sera remis en question."

Branco promet "une riposte graduée"

Le 25 juin 2021, le PSG est ainsi parvenu à faire valider ses comptes auprès de la DNCG. Ce passage devant le gendarme financier du football français n’aurait jamais dû aussi bien se dérouler selon Juan Branco. La direction parisienne avait alors annoncé un budget prévisionnel avec 180 millions d’euros de recettes liés à la vente de joueurs. Loin du compte, Paris a donc trouvé d’autre méthode pour s’en sortir. Mais l'avocat de Liga veut utiliser tout élément suspect pour mettre fin à cela.

"Nous allons procéder sous une forme de riposte graduée. Nous allons voir peu à peu quelle est la capacité des instances professionnelles françaises footballistiques et aussi règlementaires et administratives à réagir à nos recours et à nos demandes a encore expliqué l’avocat de la Liga lors de sa conférence de presse. Au fur et à mesure, nous allons accroitre la pression. Car il y a plus de 10 ans, c’est clair pour tout le monde, que tout Paris Saint-Germain agit en-dehors des règles et des normatives appliquées en terme de fair-play financier et y compris au moyen de méthode que l’on peut considérer comme frauduleuses."

La menace d'une action en justice contre les dirigeants du PSG

Au-delà du recours auprès du gouvernement et de la justice française autour du contrat de Kylian Mbappé, Juan Branco a aussi décidé de porter cette affaire au niveau européen. 

Selon lui, l’UEFA n’a pas bien géré ce dossier et il faut passer à l’échelon supérieur: la commission européenne afin d’étudier le cas du PSG vis-à-vis des lois sur la concurrence dans l’Union européenne. Mais l’avocat de la Liga ne souhaite pas s’arrêter là. 

S’il n’obtient pas gain de cause contre le club parisien, Juan Branco a confirmé qu’il envisageait de cibler directement les dirigeants responsables à ses yeux de manœuvres illégales via les sponsors ou des prête-noms pour injecter des liquidités dans le PSG.

"Si nous voyons à court terme qu’il n’y a pas de conséquences et de suites données à nos différents recours, nous n’hésiterons pas à monter en gamme, à durcir notre jeu, a encore lâché Juan Branco lors de sa prise de parole. Nous n’hésiterons pas à mettre en place des procédures qui, là, pourraient atteindre personnellement les dirigeants du Paris Saint-Germain et aux responsables de ces opérations que nous considérons comme frauduleuses."


Et l’avocat de la Liga de préciser: "Nous ne sommes pas aujourd’hui dans cet esprit mais nous avons préparé cette riposte graduée qui permettrait in fine d’obtenir des résultats. […] Pour la première fois aujourd’hui, nous sommes relativement sereins sur notre capacité à véritablement produire un effet sur les autorités régulatrices nationales et européennes afin d’obtenir un changement des règles."


Auteur: Le Parisien - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]