Economie

Adama Sall, directeur de cabinet du ministre Moussa Sanogo aux syndicats des Impôts : “Evitez de mettre sur la place publique vos avantages”

  • Source: : Web-News | Le 30 juillet, 2021 à 08:07:53 | Lu 571 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Adama Sall, directeur de cabinet représentant le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État

Après la présentation du bilan à mi-parcours de la Direction générale des Impôts, le mercredi 28 juillet 2021 à Abidjan, Adama Sall, directeur de cabinet représentant le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État a commenté les remous qui ont secoué cette régie financière, en s’adressant aux syndicats en ces termes.

Selon lui, les derniers soubresauts dans votre maison par les réseaux sociaux et velléités de grève doivent cesser. Il a estimé que tout peut se régler dans le silence de la maison.
« Evitez de vous répandre sur les réseaux sociaux et dans la presse, au risque de mettre sur la place publique vos avantages que vous jugez insuffisants, alors que beaucoup vous envient, à en juger par le nombre de personnes qui frappent à la porte de la Direction générale des Impôts. J’appelle les syndicats à plus de modération et de collaboration avec la hiérarchie (…) Il y a des revendications qui sont fondées, mais c’est dans le calme qu’on les règle (…) De nouvelles nominations de sous-directeurs ont été faites à la DGI. J’ai expliqué aux syndicats que c’est un processus qui a été lancé depuis longtemps sur la base de critères portant sur le rajeunissement de l’équipe, la rotation des agents selon la compétence. J’exhorte les nouveaux promus à mériter de la confiance du ministre du Budget et du Portefeuille de l’État », a dit le directeur de cabinet.
Concernant la pression fiscale en Côte d’Ivoire, Adama Sall a révélé que cette pression est de 12, 5%, le plus faible dans la sous-région : « Concernant l’élargissement de l’assiette fiscale, les statistiques font ressortir un ratio de 1 contribuable pour environ 125 personnes, ce qui est encore faible comparé aux ratios de pays avancés qui sont autour de 1 pour 8, voire 6 personnes. Des mesures vigoureuses doivent être prises dans ce sens et Monsieur le ministre engage la DGI à relever ce ratio dès cette année ».

Ouattara Sié Abou, Dg des Impôts à propos du taux de taxation sur le riz , le tabac : « Lorsque ce n’est pas bon, on compare la Côte d’Ivoire aux pays voisins, mais… »

Le mercredi 28 juillet 2021 à Abidjan, le directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou, a indiqué qu’en Côte d’Ivoire, que le taux de taxation réduit qui a été retenu pour le riz est de 9%, alors que ce taux est de 25% au Ghana.
Ouattara Sié Abou a ajouté que le tabac est taxé à 150% au Ghana, au Nigeria, alors qu’en Côte d’Ivoire, le tabac est taxé à 45% et cela n’a rien à voir avec le taux de pression fiscale.  » Généralement, lorsque ce n’est pas bon, on compare la Côte d’Ivoire aux pays voisins, mais lorsque c’est bon, on refuse de nous comparer aux voisins », a soutenu le DG des Impôts, alors qu’il dressait le bilan du 1er semestre de l’année 2021.
Ouattara Sié Abou a noté « un écart positif de 35, 3 milliards de FCFA », par rapport aux prévisions de recettes, soit un taux de recouvrement de 102, 5%.
Le directeur général des Impôts a annoncé les performances de son administration, au 2ème trimestre et au 1er semestre 2021 : « L’objectif global de recettes assigné à la Direction générale des Impôts pour l’année 2021 est de 1. 402, 9 milliards de FCFA, dont 768 milliards de FCFA pour le 2ème trimestre 2021. Le montant total des recettes enregistré se chiffre à 1. 432, 2 milliards de FCFA à l’échelle du semestre et 798 milliards de FCFA pour le 2ème trimestre. Ainsi, la Direction générale des Impôts dégage au 1er semestre 2021, un écart positif de 35, 3 milliards de FCFA, soit un taux de recouvrement de 102, 5% ». Au regard de ces résultats, « globalement satisfaisants », Ouattara Sié Abou a encouragé ses collaborateurs à persévérer dans l’effort afin de relever les futurs challenges. En termes de projection de recettes brutes attendues pour le second semestre de l’année 2021, le directeur général des Impôts a dit : « Les projections de recettes brutes attendues pour le second semestre de l’année 2021 sont fixées à 1. 266, 6 milliards de FCFA, dont 660, 2 milliards pour le 3ème trimestre (…)


Auteur: L'Intelligent d'Abidjan - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]