La Côte d'Ivoire maintient sa croissance économique avec un PIB de 7,5% en 2019

  • Source: : Web-News | Le 27 janvier, 2020 à 12:01:21 | Lu 618 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

La Côte d'Ivoire maintient sa croissance économique avec un PIB de 7,5% en 2019

La Côte d'Ivoire maintient sa croissance économique avec un Produit intérieur brut (PIB) de 7,5% à fin 2019, a indiqué lundi le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, à l’ouverture d’un séminaire de validation des actions du gouvernement pour l’année 2020. 

 Avec des efforts ayant fait converger le déficit budgétaire à 3% du PIB, « notre pays a également maintenu sa performance économique avec un taux de croissance du PIB de 7,5% à fin 2019 », a dit M. Gon Coulibaly, Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat. En dépit des contraintes sur le budget de l’Etat pour l’exercice 2019, dira-t-il, ces efforts ont permis d’imprimer un « réel dynamisme » à l’action sociale du gouvernement notamment à travers la mise en œuvre du Programme social du gouvernement (PsGouv). 


 Il a relevé que les performances socio-économiques soutenues depuis 2011 se traduisent aujourd'hui par une réduction substantielle du taux de pauvreté du pays qui est passé de « 51% en 2011 à environ 35% en 2018 », des chiffres qui devraient être bientôt consolidés. Le taux de pauvreté estimé à 51% en 2011 devrait notamment se situer autour de 35% en 2018 d’après des études en cours de réalisation pilotées par l’Agence en charge des statistiques nationales qui devrait rendre officiel ses données après consolidation.


 Pour l’année 2020, le premier défi pour le gouvernement est d’assurer la paix et la sécurité sur tout le territoire national en vue de la tenue d’élections apaisées, a-t-il fait savoir. Dans ce sens, le gouvernement a engagé un dialogue politique avec les acteurs de la classe politique et de la société civile. Le gouvernement ivoirien veut dans cette veine assurer la sécurité aux frontières dans un contexte marqué par des attaques terroristes dans la région.


 Comme deuxième défi, il vise les grands chantiers en cours de réalisation afin d’amplifier les impacts attendus de l’action gouvernementale. Il s’agit d’améliorer l’offre publique en matière d’éducation, de santé, d’eau potable, d’électrification, d’assainissement, de transport, de redistribution par des filets sociaux, et de mettre en œuvre des politiques pour la promotion d’emplois décents pour les jeunes et l’autonomisation des femmes, a-t-il poursuivi. 


Pour le secteur de la santé, le gouvernement veut notamment accélérer la mise en œuvre du programme hospitalier. Le vice-président de la République, Kablan Duncan, qui a procédé à l’ouverture de ce séminaire à la présidence, a salué les défis du gouvernement dont le premier est le maintient d’un climat de paix et de sécurité, le deuxième, la consolidation des "solides acquis économiques" et l’amélioration des conditions de vie des populations, puis le troisième, la conduite de l’action gouvernementale. M. Kablan Duncan a annoncé que pour cette année 2020, le défi pour le gouvernement ivoirien consistera à faire « encore mieux et encore plus en vue de maintenir, voire accélérer ce rythme vertueux de l’essor économique du pays pour un développement plus inclusif ».



 Dans l’optique de l’amélioration des condition de vie des populations, la Côte d'Ivoire a fait passer, dans ses lignes budgétaires, les dépenses pro-pauvres de 843 milliards Fcfa en 2011 à 2 505 milliards Fcfa en 2019, soit un triplement en huit ans, représentant un montant total cumulé de 15 662 milliards Fcfa sur cette même période. « En 2019, le taux de croissance est de 7,5% et je pense qu'on attend le même taux en 2020 », a mentionné le vice-président de la République de Côte d'Ivoire, avant d’ajouter que « le déficit budgétaire devrait être contenu à 3% du Produit intérieur brut »



 Le taux d’investissement, quant à lui, a atteint 22% du Produit intérieur brut avec une part plus importante du secteur privé de 16,5% du PIB contre 13,8% en 2018, l’objectif du gouvernement ivoirien étant d’atteindre sur le moyen et long terme 30% du PIB.


 L’attractivité de l’économie, par ailleurs, devra être maintenue notamment par la poursuite des réformes pour l’amélioration du climat des affaires, a lancé M. Duncan à l’endroit des membres du gouvernement, qui ont exposé leurs actions prioritaires au titre de l’exercice budgétaire 2020. Ce séminaire devrait permettre la planification du Programme national de développement 2021-2025, avec la prise en compte des défis et opportunités identifiés dans le cadre du Plan stratégique de développement à l’horizon 2030. 


 La croissance économique de la Côte d'Ivoire, première puissance économique de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (Uemoa), s’est établie à 7,4% en 2018 selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur la situation économique du pays.

Auteur: APA - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]